Mélodie Eillis

Les X-Men voient leurs rangs grossir puisque désormais, l'une de leur enseignante a rejoint New York. Un tourbillon traverse les couloirs de l'Institut de Charles Xavier !

Bienvenue à toi Melodie Eilis !





Abel Cohen

La silhouette du géant hanté se dessine dans nos rues. Son visage presque d'outre tombe est dans l'esprit de certains criminels, est synonyme d'Enfer. Désormais il veille sur nos chers concitoyens !

Bienvenue à toi Abel Cohen !





Nathaniel Drakul

La mutation génétique de sa famille a donné naissance à tout un mythe. On les nommes vulgairement vampires, mais en réalité, toute sa lignée est composée de mutants.

Bienvenue à toi Nathaniel C. Drakul !





Pamela Isley

Amis de la nature, ne soyez plus inquiets pour nos amis les plantes, désormais Poison Ivy est là pour faire entendre leurs voix !

Welcome to Poison Ivy !





Hal Jordan

En plein jour ou dans la nuit noire - Nul mal n’échappe à mon regard - Que ceux qui devant le mal se prosternent - Craignent la lumière des Green Lanterns !
Désormais Green Lantern veille lui aussi sur New York. Nos citoyens connaissent un nouveau bol d'air !

Bienvenue à toi Green Lantern !





Rémy Le Beau

Gambit arpente désormais dans nos rues, mais ce soir, le fait-il au nom des X-Men ou bien pour commettre quelques fripouilleries dont il a le secret ?

Bienvenue à toi Gambit !





Nora Winters

Equilibre et voix de la raison de la tristement célèbre Poison Ivy, sa douceur suffira-t-elle à maintenir la belle plante sur le droit chemin ?

Welcome to Nora Winters !





Loki Laufeyson

Que New York tremble, le divin du mensonge semble bien revanchard dans nos rues, qu'inventara-t-il pour nous rendre la vie impossible ?

Bienvenue à toi dieu de la malice ! !





Holly Robinson

La célèbre comparse de Catwoman hante désormais nos rues. Quelle diablerie va-t-elle inventer pour secouer les New Yorkais ? Que les autorités se méfient de son sourir ravageur !

Bienvenue à toi Hollydays !





Elly D. Kenuo vient de nous rejoindre !
Bienvenue parmi nous ! Éclate toi bien !

Les Nouveautés du Forum en Temps Réel


Nous comptons 54 habitants sur le forum, et nous n'attendons que toi cher/e visiteur/teuse !
Première animation RP lancée
Event I Chapitre I



► Désormais, les personnages féminins de type félin inscrits après le
26 août 2012 seront refusés. Seuls les prédéfinis et scénarios de ce type
sont acceptés.



► Désormais, les groupes des Indépendants & des rebels sont
fermés pour les personnages inventés. Seuls les scénarios, prédéfinis
et personnages inspirés des BDs sont acceptés dans ces groupes.



Partagez | 
 

 Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Lun 24 Sep - 16:57

Arrow Echange de bons procédés.



New York était remplie de petites boutiques, de petits commerces logés au rez-de-chaussée d'immenses immeubles en briques, réservés à la location mais dont le niveau au sol était dédié à la vente de livres, de boissons ou même à la restauration.
Le Grumpy Coffee suivait la tradition très ancienne du vieux New York, l'établissement étant logé à l'intérieur d'un bâtiment de trois étages dont les appartements étaient occupés par des bobos férus de littérature et de musique jazz. Avec une douzaine de tables à l'intérieur, un banc devant et deux serveuses sachant parfaitement préparer les cafés américains classiques, le Grumpy Coffee était un endroit convivial et chaleureux, mais que beaucoup d'habitants élitistes avaient déserté par manque de reconnaissance sociale du commerce.

Blackagar avait pioché l'adresse dans les "bons plans" d'Anthony, même si ce dernier avait placé l'établissement au plus bas de la liste - c'était d'ailleurs pour ça que son collègue l'avait pris en premier, se méfiant de plus en plus des "bonnes idées" de Stark.
Avec un sourire, il ouvrit la porte pour laisser passer Melodie devant lui, et l'invita du geste à la faire asseoir à une table près d'une fenêtre. Durant tout leur voyage de l'Institut au Grumpy Coffee, il avait signifié à la mutante son besoin de reposer ses yeux, et c'était donc en silence qu'ils avaient marché dans le New York précédant l'automne, les arbres commençant légèrement à jaunir tandis que la chaleur devenait plus vivable.

Assis en face de la jeune femme, les coudes posés sur la table ronde en bois typique des films américains sur le vieux New York, Boltagon esquissa un nouveau sourire tandis que Cherry, la serveuse de service en milieu de journée, venait prendre la commande. D'un geste, il indiqua sur la carte un café normal, avant d'esquisser de nouvelles formes avec ses yeux, pour transmettre ses mots à Melodie et donc recommencer leur discussion.

Code:
"Je vais mieux, nous pouvons donc continuer. Je m'excuse de ce procédé difficile, mais Anthony n'a pas encore finalisé des gants pouvant me permettre de communiquer avec le langage des signes, et de transformer mes gestes en mots envoyés sur des téléphones. Je ne comprends pas bien tout ça, mais je fais semblant pour lui faire plaisir."

Il passa sa main dans ses cheveux, légèrement rebelles, avant de repostionner mieux ses lunettes sur son nez.

Code:
"Je vous remercie pour votre visite et votre gentillesse. Je n'espérais pas aussi bon accueil, et je suis ravi de faire votre connaissance."

Le chef des Avengers n'avait pas une grande expérience avec les femmes. En général, il s'adressait à elles comme à des hommes dans les randonnées qu'il organisait ou sauvait, et ses expériences intimes étaient limitées à quelques découvertes solitaires et à cette fameuse nuit près d'Attilan... mais il n'aimait guère y repenser.
Il espérait simplement que Melodie Eilis serait à l'aise et qu'ils s'entendraient bien. Il n'avait pas de vrai contact avec autrui en dehors de l'équipe, et il savait qu'il était important pour aider New York et le monde de se mêler à la population. Autant le faire avec une personne aussi sympathique qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Mar 25 Sep - 14:39

Dès que Black leva la main, Melodie se figea, une lueur perplexe illuminant ses pupilles noires. Elle réinstalla correctement les lunettes sur son nez et sourit légèrement en lisant ce que Black lui disait. Elle acquiesça en silence et se recula pour lui montrer qu’elle n’insisterait pas. Elle s’apprêtait à sortir des vestiaires sans repasser par l’espace de simulation lorsque les nouvelles paroles inscrites sur le verre de ses lunettes la figèrent. Elle resta un court instant silencieuse et répondit doucement.

« Vous n’y êtes pour rien. Les relations que j’entretiens avec mes collègues sont tendues depuis des années et ma « blessure » n’en est pas vraiment une. »

Craignant d’être entendue par des oreilles indiscrètes, elle resta volontairement floue. Elle ne voulait pas que l’on entende qu’il y avait un aspect de son pouvoir qu’elle ne maîtrisait pas encore. A l’Institut, tous se souvenaient des longues nuits cauchemardesques que leur faisait passer l’adolescente puis la jeune fille plusieurs années après son arrivée. De nouveau, Black l’étonna en voulant endosser les problèmes à sa place. Durant une courte seconde, Melodie fut tentée de lui faire comprendre qu’elle était assez grande pour s’assumer seule. La voix de Charles Xavier l’informa de justesse que son compagnon ne faisait qu’être courtois.

« Ne vous inquiétez pas », se contenta-t-elle de lui répondre avec un sourire assuré.

En revanche, elle fronça les sourcils quand elle le vit se masser la tempe droite. Il devait être fatigué après la session, tout comme elle. A la différence qu’elle ne devait pas agiter les yeux en tous sens pour communiquer avec lui. Aussi décida-t-elle de parler le moins possible durant un certain temps afin de lui donner l’occasion de se reposer. Elle se demandait s’il connaissait le langage des signes. Elle l’avait apprit à l’orphelinat afin de pouvoir communiquer avec certains de ses camarades et avait approfondit ses connaissances durant ses études à l’Institut.

« Avec plaisir. »

Une fois qu’ils furent sortis du labyrinthe constitué par l’Institut, elle se laissa guider par Black, marchant à ses côtés et restant silencieuse avant même qu’il ne lui ait demandé. Ils avaient fait cent mètres que Melodie se détendit, quittant son expression neutre pour devenir plus vivante. En effet, lorsqu’elle restait à l’Institut, elle avait tendance à se renfermer sur elle-même. Son tempérament ne l’aidait pas tout comme la rancune tenace des habitants de l’immense bâtisse. Durant tout le trajet, elle avait observé ce qui l’entourait, s’émerveillant parfois des teintes rares signifiant la fin de l’été et le début de l’automne. Elle ne tarda pas à être assise face à Black, les jambes croisées malgré son jean, un sourire léger dansant sur ses lèvres. Elle fut soulagée d’apprendre qu’il allait mieux et se mordilla la lèvre inférieure pour retenir un rire quand il lui avoua qu’il faisait semblant de comprendre Anthony Stark lorsque celui-ci parlait de ses inventions.

« Anthony adore s’écouter parler et si en plus il croit que vous ne comprenez rien… Parce que ne rêvez pas : il a beau être un sacré égocentrique, il n’en est pas moins un bon observateur et un fin psychologue quand l’envie lui en prend. Mais vous connaissez le langage des signes ? »

Elle détourna les yeux de lui le temps de dire à la serveuse ce qu’elle voulait et ne parvint pas à dissimuler la teinte légèrement rosée que prirent ses joues sous le compliment de Black. Il était très rare qu’on lui en fasse dans le cadre de son « travail ». C’était un excellent professeur mais ses méthodes étaient critiquées. Elle ne rentrait pas non plus dans le moule des Xmen et ne s’entendait avec quasiment aucun de ses nombres collègues. Elle passa une main sur sa nuque afin de se donner une contenance.

« Je suis aussi heureuse de vous connaître, Black. »

Elle se garda bien de lui avouer qu’au tout début, elle avait craint que ce soit Anthony qui frappe à la porte de l’Institut. La serveuse ramena leurs boissons et Melodie la remercia et avant même que Black ait le temps de réagir, elle tendit un billet à la femme en lui signifiant de garder la monnaie. Fière d’elle, la jeune femme se permit un sourire mutin à l’intention de son interlocuteur.

« Je vous remercie d’avoir été un invité aussi attentif et agréable… »

Elle avait parfaitement conscience que si Anthony avait frappé à la porte, ils seraient toujours en train de se chamailler dans le Hall et rien n’aurait été fait. Ces deux là se supportaient plus ou moins mais adoraient par-dessous tout se chercher comme deux gamins. D’un air innocent, elle ajouta.

« Si Anthony a des problèmes pour terminer cette technologie, je pourrais peut-être l’aider. »

Son amusement était plus que palpable dans la voix. Elle osait à peine imaginer la réaction de Stark aux paroles de Black. Elle secoua doucement la tête et termina.

« Oubliez. Je m’en voudrai s’il en venait à vous détester par ma faute. »


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Mer 26 Sep - 12:51

Un grand sourire apparut sur le visage de Blackagar alors que Melodie disait quelques blagues et réflexions bien senties à propos d'Iron Man. Il ne savait pas que la réputation de ce dernier était tellement établie.

Anthony déteste globalement chaque membre de l'équipe une fois par jour. Tout dépend qui réussit quelque chose qu'il aurait voulu faire, ou qui parle avant lui. Ca passe généralement assez rapidement.


C'était vrai : celui qui finançait le groupe avait un égo surdimensionné, et ne supportait pas que d'autres que lui puissent inventer de nouvelles choses, ou utiliser ses nouvelles créations, ou discuter avec Pepper Potts sans qu'il puisse être là et montrer sa supériorité.
Cependant, Stark était également un être très généreux, soucieux d'autrui et capable de sacrifier son temps, son énergie et même plus pour des causes qu'il considérait justes - et ses valeurs étaient bien plus étendues que tout ce qu'on racontait sur lui. Boltagon s'étant globalement tenu éloigné du monde occidental, il n'avait eu aucun à priori sur son camarade, mais pouvait comprendre que dresser un portrait aussi flatteur pouvait surprendre vu le passif de l'inventeur.

Et oui, je suis capable de communiquer par signes. Des moines m'ont appris cela à l'adolescence... je crois que c'est ainsi que vous appelez cette période entre l'enfance et l'âge adulte. Je ne connais pas tout, encore, et le mode de vie occidental a encore beaucoup de mystères pour moi.


Il esquissa un nouveau sourire alors qu'il touillait lentement le café qu'une serveuse lui avait apporté auparavant. Pris de vitesse par la jeune mutante pour régler la note, il s'était contenté d'un hochement de tête pour la remercier ; même s'il avait repris des forces, sa gymnastique oculaire était encore douloureuse.

Je pense d'ailleurs que je ne le comprendrais jamais vraiment. Là d'où je viens, les choses sont plus simples et claires. Il y a des choses à faire, des choses à éviter, et les journées s'écoulent entre la réalisation des premières et les efforts pour ne pas croiser les secondes. Il est triste que l'Occident se soit détourné de tout cela, même si j'avoue que la télévision et les TVT, je crois qu'on appelle comme ça ces disques qui comprennent des vidéos, ont leur charme.


Le chef des Avengers remonta ses lunettes qui glissaient légèrement sur son nez, avant de boire une gorgée du breuvage. Cela aussi, ce doux nectar qu'on appelait café, c'était un des bienfaits de la "civilisation".

Excusez toutes mes paroles. Je ne veux pas vous saouler avec mes souvenirs d'un monde qui ne vous intéresse sûrement pas. Anthony m'a dit que les femmes aiment parler d'elles-mêmes... vous aussi ? Je serai très intéressé de savoir comment une X-Woman et professeure à l'Institut voit la ville, les Avengers et notre vie.


Il offrit un nouveau sourire à Melodie et attendit. Il n'était pas doué pour les relations et le contact, et espérait que les conseils de Stark qu'il avait retenus étaient bons. Il en avait déjà évacué une grande partie pour éviter d'aller trop loin, mais voulait surtout que la jeune femme soit à l'aise. Il commençait à l'apprécier, et voulait "passer un bon moment avec elle", comme il l'avait entendu dans certaines vidéos, même s'il n'avait aucune idée de ce que ça voulait vraiment dire.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Mer 26 Sep - 15:38

Extérieurement, Melodie passait pour détester cordialement Anthony Stark. En effet, ils étaient extrêmement rares ceux qui savaient que les deux avaient finit par s’apprécier tout en continuant à se chercher dès que cela leur était possible. Au tout début, l’adolescente qu’elle était avait haït Stark pour sa manière d’être, son argent… Elle mourrait de faim tandis que lui gaspillait plus d’argent qu’il n’aurait fallu pour nourrir tout le monde correctement à l’orphelinat. L’adulte qu’elle était devenue avait finit par admettre que l’homme était bien plus complexe qu’il n’y paraissait. Et vice versa… Anthony avait finit par trouver des qualités à la teigne qui lui en faisait voir de toutes les couleurs à la moindre occasion. Un sourire amusé flotta sur les lèvres de la jeune femme.

« C’est l’avantage d’avoir toujours quelque chose dans la poche pour détourner son attention. La dernière fois, je lui ai rapporté un casse-tête inventé par l’un de mes élèves… »

Ce qui avait mis instantanément fin à leur dispute. Sur le coup, Melodie avait difficilement dissimulé son hilarité et s’était rapidement éclipsée pour retourner à l’Institut non sans avoir obtenu ce qu’elle était venue chercher. La réponse de Black concernant le langage des signes fit naître un sourire ravi sur ses lèvres. Elle porta la tasse à ses lèvres, bu une gorgée de thé avant de reposer le tout avec douceur.

« Je serai ravie de vous servir de guide… à nouveau. »

Sa proposition était on ne pouvait plus sincère. Black était quelqu’un d’agréable. Si pour certain devoir lire sur des verres ce qu’il écrivait avec les yeux pouvait être gênant, Melodie s’en était accommodée, acceptant cette caractéristique sans broncher et de plein gré. Elle le contempla « écrire », lisant au fur et à mesure ce qu’il voulait lui dire. Délicatement, elle se mordilla la lèvre pour s’empêcher de rire quand il énonça TVT au lieu de DVD.

« Ce sont des DVD… Quant au fait que l’Occident s’est détourné des choses simples, je ne peux que vous approuver. Beaucoup sont lancés dans une fuite en avant qui ne peut que les conduire dans un mur. Rares sont ceux qui ont réalisé la futilité des choses, malheureusement. »

Elle savoura une nouvelle gorgée de thé tout en s’attendant à ce que son interlocuteur continue de lui parler de ses souvenirs. N’ayant jamais été quelqu’un qui parlait d’elle à cœur réellement ouvert, elle avait l’habitude d’écouter les autres parler deux. Souvent, cela la dérangeait mais pas lorsqu’il s’agissait de Black qui était bien plus intéressant que les trois quarts des personnes qu’elle avait côtoyé jusqu’ici. Au lieu de cela, il s’excusa et ajouta qu’Anthony lui avait dit que les femmes aimaient parler d’elles. Le regard de la jeune femme s’assombrit… Décidément Stark était aussi doué avec les femmes qu’un aveugle s’essayant à la broderie. Avant de répondre, elle se leva et se pencha par-dessus la table et lentement, approcha les mains du visage de Black, attrapa ses lunettes et les lui retira en souriant. Un instant plus tard, elle était de nouveau assise face à lui et posait sa propre paire sur la table. A partir de cet instant, elle s’attacha à lui répondre en signant, espérant qu’il comprendrait ce qu’elle lui disait.

« J’espère que vous me comprendrez ainsi. »

Elle n’ajouta rien de plus. Certes, il était inutile d’avoir retiré les lunettes à Black mais elle n’avait pu s’en empêcher, cherchant à voir de nouveau son visage dénué de ces verres bien utiles cependant.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Mer 26 Sep - 20:13

Blackagar était troublé.
D'abord par les paroles de Melodie, qui affirmait connaître suffisamment Anthony pour pouvoir lui apporter un casse-tête et l'occuper. Il avait imaginé que les Avengers ne connaissaient pas les X-Men en dehors de rapports officiels et de quelques rumeurs. Il ne pensait pas qu'un de ses camarades puisse avoir déjà croisé, et plus apparemment, la jeune femme et ses collègues. En un sens, il était même un peu déçu : il avait espéré être le "premier" à établir un contact, et à se lier avec Melodie. Il se sentait légèrement vidé par cette révélation, mais veillait à n'en rien montrer, lui qui était passé maître dans la maîtrise et l'observation des émotions.
Ensuite, il n'était pas habitué aux manières occidentales : l'Orient qu'il connaissait parfaitement avait des codes, des règles et des principes qui ne permettaient pas que les gens puissent se toucher aussi facilement. Il ne savait pas comment réagir quand quelqu'un le touchait, quand quelqu'un s'approchait suffisamment pour qu'il puisse sentir son haleine et sa présence, et il esquissa un léger sourire quand il comprit définitivement ce que la jeune femme voulait vraiment.

Boltagon connaissait le langage des signes, et lut pleinement ce que son interlocutrice avait envie de dire. Lentement, avec des gestes précis, il commença à lui répondre, se sentant plus libre et moins usé que lors de sa gymnastique oculaire.


Je comprends bien, même si je n'ai pas pratiqué depuis quelques semaines. Cela sera sûrement plus pratique, plus rapide et plus reposant. Merci.

Il esquissa un nouveau sourire, avant de boire une nouvelle gorgée de son café. Quel délicieux nectar, même s'il ne pouvait s'empêcher de se souvenir comment les paysans subissaient une extrême violence de la part des revendeurs qui bénéficiaient d'une marge à proprement parler immorale et dégoûtante.
Il faudrait un jour qu'il évoque le sujet à une réunion. Il faudrait aussi prévoir une réunion sans Anthony, pour éviter des maux de crâne trop violents.


Merci pour les DVD. Je ne connais pas encore les subtilités du langage. Ma véritable demeure est coupée du monde, et la seule technologie que j'y place est une horloge datant du XIXe siècle. Je n'ai connu l'évolution du monde occidental que lorsque je fus recruté par les Avengers, et j'ai failli m'enfuir dès que j'ai atterri à l'aéroport J.F.K. il y a quelques semaines. Je ne sais toujours pas si j'ai pris la bonne décision.

Le chef des Avengers haussa les épaules après sa tentative d'humour. Il savait qu'il n'était pas doué dans ce domaine précis, mais avait aussi retiré des leçons de son camarade Stark que les femmes aimaient les blagues et les traits d'esprit. Et même si Anthony n'était pas forcément de bon conseil, son collègue avait bien appris qu'il pouvait avoir raison, et il se doutait que cet aspect-là en faisait partie.
Autant essayer de se lancer et voir si ça fonctionnait, en croisant les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Mer 26 Sep - 20:44

Le remerciement de Black fut accueillit avec un sourire sincère. En effet, elle s’était approchée de lui et avait retiré ses lunettes sur un coup de tête et après coup, s’était interrogée sur la réaction de l’homme assit face à elle. Ils étaient nombreux à refuser qu’elle les touche ou qu’elle aille vers eux après avoir eut un aperçu de ses pouvoirs et intérieurement, elle fut reconnaissance à Black de ne pas avoir eut de mouvement de recul tandis qu’elle approchait de lui. Lorsqu’il commença à lui répondre en signant, elle hocha simplement de la tête, ravie de voir qu’ils allaient se comprendre ainsi. Sans se soucier du fait qu’il pouvait l’entendre parfaitement, elle répondit en signant à son tour.

« Avec plaisir. Je m’en voudrai de vous donner la pire migraine qui soit. »

Son sourire avait beau n’être qu’une esquisse, Melodie ne pouvait s’empêcher de le trouver craquant. C’était comme si un peu de vie entrait et fissurait le masque si sérieux du chef des Avengers. Elle connaissait ce genre de masque pour en porter un dès qu’elle mettait était à l’Institut. De ceux qui étaient lourds mais qui ne partaient plus jamais une fois que l’on y était habitué. Elle bu une nouvelle gorgée de thé tout en contemplant son interlocuteur silencieux qui lui parlait de nouveau. Elle posa la tasse en riant doucement. Lui, s’enfuir ? Elle avait du mal à y croire mais imaginait sans peine la scène de l’homme s’enfuyant à toutes jambes et réclamant qu’on le ramène chez lui. Reprenant son sérieux, elle écarta une mèche de son visage puis entreprit de lui répondre.

« Il vous faudra bien plus que quelques semaines pour savoir si vous avez prit la bonne décision. Généralement, il faut que des années s’écoulent pour que l’on puisse avoir un aperçu de toutes les conséquences de nos actes… »

Elle en savait quelque chose. Sans laisser le temps à Black de répondre, elle décida d’être polie et de répondre à ce qu’il lui avait demandé avant qu’elle ne lui retire les lunettes.

« Pour ce qui est du fait que les femmes aiment parler d’elles-mêmes, je crois qu’Anthony devrait se taire. Ce n’est pas parce qu’il a tendance à côtoyer des idiotes que nous sommes toutes pareilles… »

Le léger air pincé flottant sur le visage de Melodie indiquait que cela l’agaçait de la part d’Anthony d’être aussi… lui, en fait.

« Je crois que je vous dois une explication. Anthony et moi nous connaissons depuis… des années. J’avais seize ans quand j’ai tenté de lui voler de quoi me nourrir. A l’époque, il incarnait ce que je haïssais le plus… »

Elle attrapa sa tasse et la termina dans un soupir.

« Nous ne nous voyons que très rarement. En général, nos rencontres se terminent dans des chamailleries pas vraiment dignes. »

Elle fit glisser le bout de ses doigts sur le contour de sa tasse. D’un geste, elle commanda de nouveau un thé et interrogea du regard Black afin de savoir s’il voudrait un nouveau café.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Jeu 27 Sep - 13:55

Blackagar fit non de la tête quand Melodie lui proposa une autre consommation. Il connaissait les méfaits d'une prise trop forte de café, et savait par expérience que cela ne fonctionnait pas très bien sur lui. Anthony en abusait énormément pour tenir face à la pression, et Natasha et Clint étaient aussi de grands connaisseurs. Lui-même avait un jour essayé de suivre leurs rythmes, mais avait échoué et se tenait désormais éloigné de leurs doses régulières.

Il était satisfait que la jeune femme lui livre directement son histoire avec Stark. La déception et une pointe de jalousie étaient apparues quand il s'était rendu compte que sa mission de relation et de connaissance des X-Men n'était pas aussi claire que prévue, mais cela commençait à disparaître alors qu'il découvrait les véritables liens entre Melodie et son camarade.
Reprenant sa conversation en signes, il hésita quelques secondes sur une ou deux formulations avant de se lancer.

Je ne connaissais pas votre histoire avec Anthony, mais je suis heureux que vous ayez décidé de transformer vos premières expériences de voleuse en quelque chose de plus productif. Je ne connais rien de votre passé, mais j'imagine que la société américaine n'accepte pas facilement la différence et les évolutions.


Boltagon s'était renseigné sur l'accueil réservé aux surhumains, et particulièrement aux mutants. Profondément choqué par les projets gouvernementaux, comme les dérives d'un certain Stryker ou le Programme Sentinelles, il savait que beaucoup d'innocents avaient péri ou avaient été torturés parce que des humains craintifs n'avaient pas su réagir autrement face à l'inconnu. Il espérait simplement que Melodie avait échappé à ce genre d'horreurs.

Personnellement, je n'ai jamais été... réellement confronté à ce genre de dérives. Je m'en suis tenu autant éloigné que possible, même si j'ai subi également la haine et la violence d'esprits étriqués espérant développer leurs pouvoirs et leurs positions grâce à moi. Ils l'ont regretté, mais certains courent encore.


Il n'aimait pas évoquer la Shiva, même sans la nommer. Cela faisait remonter des souvenirs difficiles, sur la souffrance physique mais aussi psychologique quand il avait compris qui étaient ceux qui avaient manipulé son génome pour en faire une arme.
Ses parents. Ses propres parents l'avaient trahi et l'avaient utilisé comme un simple cobaye.

J'espère que l'arrivée des Avengers permettra de simplifier les rapports entre le Gouvernement, la population et les surhumains. Les X-Men sont encore une catégorie à part, mais je veux véritablement une paix durable entre les peuples. Il ne s'agit pas d'oublier nos différences, mais nous sommes tous sur la même planète, avec le même désir : vivre heureux, avec ses proches et en occupant un emploi suffisant pour survivre et assez agréable pour ne pas nous rendre fou. J'essayerai de convaincre ceux qui peuvent s'opposer aux mutants qu'ils ont les mêmes rêves, cela pourra peut-être fonctionner.


Le chef des Avengers esquissa un sourire. Il savait que c'était un doux rêve, mais il y tenait, et savait que ses camarades dans son groupe avaient le même. Peut-être que les gouvernants écouteraient plus un dieu, un milliardaire, une légende vivante, une brute féroce, un policier intergalactique, un extraterrestre plus humain qu'eux et plusieurs autres du même acabit que des mutants terrifiés et sur la défensive.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Jeu 27 Sep - 14:33

Melodie adorait le thé ne serait-ce que pour le symbole de ce qu’il représentait : elle n’avait plus besoin de voler pour obtenir l’une des boissons sans alcool les plus chères au monde… si l’on souhaitait de la qualité. Elle n’insista pas face au refus de Black, se disant que s’il souhaitait autre chose, il était bien assez grand pour lui en faire part. Elle accueillit Cherry avec un sourire poli et paya sans broncher. Aussitôt, elle porta la théière à son visage, et en ôta le couvercle pour humer l’odeur. Un sourire s’épanouit sur ses lèvres tandis qu’elle reposait l’objet sur la table, devant elle. Elle n’avait pu s’en empêcher, c’était son pêché mignon.

Tout en surveillant le temps d’infusion, la jeune femme observa Black lui répondre après qu’il ait cherché ses mots. Elle connaissait ce problème : il suffisait qu’elle ne pratique pas durant quelques temps pour devoir faire des efforts pour signer. C’était pour cela qu’elle se rendait régulièrement, dans le plus grand secret, dans une école pour Sourds-Muets. Elle restait une après-midi parfois une journée entière selon son emploi du temps et trouvait ainsi un moyen de s’occuper et de pratiquer. Et il s’était avéré qu’elle était bien plus patiente et souriante avec les jeunes sourds qu’avec les habitants de l’Institut. Une question de jugement…

« Je n’ai volé que par nécessité la majorité du temps. Notre monde n’est pas fait pour ceux qui n’ont pas de famille… »

Elle avait détourné les yeux, vaguement gênée d’en avoir dit autant à son sujet. Pour s’occuper les mains, elle retira prestement la boule à thé et la déposa sur une petite soucoupe avant de se servir. D’un regard, elle lui demanda s’il en voulait. Elle observa les mots formés par les mains de son interlocuteur et s’assombrit légèrement.

« Ce monde n’est pas vraiment fait pour les différences. »

C’était une réplique bateau mais ô combien véridique ! Elle attrapa sa tasse et la porta à ses lèvres et demeura pensive quelques instants. Son téléphone vibra dans sa poche, la faisant légèrement sursauter. Elle eut un regard d’excuse envers Black et le sortit pour observer le nom qui s’affichait : Cyclope. Sans aucun regret, la jeune femme envoya l’appel sur sa boîte vocale et poussa le vice jusqu’à éteindre son téléphone qui retourna dans sa poche. Le rêve de Black la fait sourire doucement. Elle était pourtant bien placée pour savoir que le cas des Mutants était quasi-insoluble.

« Nous voulons tous la même chose, Black. A la différence que les « Hommes » ont peur de nous. Parce que d’un coup, ils ne sont plus au sommet de la chaîne, ils ne sont pas si évolués qu’ils ne le pensaient. Tous ont peur du changement… c’est humain comme réaction. Il est vrai que l’on ne devrait pas leur en vouloir de chercher à défendre leur place… Mais la majorité oublie souvent que nous sommes tous humains… »

Elle sourit, espérant ne pas l’avoir choqué par sa réponse. Pour une fois, elle n’avait pas envie de démonter les idéaux de son interlocuteur en prenant soin de lui prouver par a+b qu’il avait tort et que c’était un doux rêveur. Face à Black, la jeune femme se surprenait à être moins cassante qu’habituellement. Peut-être parce qu’il était l’une des rares personnes hors du commun qui la respectait ne serait-ce qu’un peu.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Jeu 27 Sep - 19:29

La peur de l'inconnu est humaine. Je ne suis pas à l'aise quand je découvre des éléments pourtant fondamentaux du mode de vie occidental. J'ai été terrifié quand l'intelligence artificielle au service d'Anthony m'a contacté pour la première fois.


Blackagar esquissa un sourire en achevant de signer ses derniers mots. Il appréciait cette conversation, mais sentait que Melodie n'avait pas, hélas, eu une vie facile.
Il était plus peiné qu'il ne l'aurait cru de comprendre que la jeune femme avait dû voler pour survivre et dépasser ses malheurs. Il ne connaissait pas beaucoup de monde, et sentait se rapprocher de sa guide à l'Institut Xavier pour Jeunes Surdoués. Il avait toujours veillé à n'avoir aucun lien avec autrui, mais savait qu'il devait changer pour s'intégrer à ce nouveau monde ; et la mutante semblait pouvoir l'aider en ce sens.

La peur est la pire de toutes les armes que la Vie a contre nous. Si on peut la dépasser, si on peut l'encaisser, rien ne peut nous arrêter. Mais rares sont ceux qui parviennent à avoir ce courage, malheureusement.


Il le pensait vraiment, même s'il était bien conscient que le mode de vie occidental ne permettait plus de telles formes de courage. Englués dans un quotidien routinier, rythmé uniquement par la société de consommation et une technologie inutile, les citoyens des "pays développés" ne savaient plus comprendre leurs chances de vivre et d'en profiter.
Boltagon espérait simplement que si les Avengers parvenaient à stopper suffisamment de menaces en prouvant leur courage, cela suffirait pour pousser les autres à les suivre. Il n'était pas naïf : il savait que son rêve était pieux, mais il y tenait quand même.

Excusez mon idéalisme et ce sujet philosophique, vous n'avez sûrement pas envie d'en discuter après une séance d'entraînement.


Il jeta un oeil à sa montre, et découvrit que l'heure avait tourné : il était quasiment treize heures, et son ventre lui faisait découvrir que son appétit s'était réveillé.

Voulez-vous déjeuner ? Et, après peut-être pourrons-nous rentrer en marchant à l'Institut. Je tiens à vous offrir un petit quelque chose pour la visite que vous m'avez offerte - et Anthony m'a dit que les femmes appréciaient les surprises.


Stark lui avait donné toute une liste de cadeaux possibles, selon l'état "d'avancement" des liens entre un homme et une femme. Le chef des Avengers avait bien évacué une majorité de ces idées, mais certaines lui semblaient "utiles" et intéressantes pour une jeune femme comme Melodie, qui suivait le mode de vie occidental malgré son mode de pensée divergent et agréable.

Selon ce qu'Anthony m'a dit, vous pourriez apprécier un collier, un foulard ou... une chaussure, même si je ne comprends pas en quoi cela peut faire plaisir à une femme. Voulez-vous une chaussure ?


En finissant de signer le dernier mot, l'Inhumain mutant sut qu'il avait fait une erreur en interprétant mal les conseils d'Anthony. Proposer une chaussure était une bêtise.
Une chaussure était certainement personnel, intime et fort. Une chaussure devait être un cadeau important et fondamental dans une relation. Une chaussure devait traduire un message qu'il ne voulait pas encore envoyé. Une chaussure était définitivement une mauvaise idée comme cadeau vu l'importance qu'elle devait avoir pour une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Jeu 27 Sep - 20:07

« Jarvis a tendance à faire peur lorsque l’on y est pas habitué. »

Elle se souvenait à la perfection de la première fois où elle avait mit les pieds chez Stark. A la base, elle voulait juste vider son frigo et récupérer de quoi manger pour quelques jours. Jarvis était alors intervenu et elle avait manqué de faire une crise cardiaque. La suite… Elle préférait ne pas y penser et se consacrer à cette conversation plaisante qui lui donnait envie de rester assise, elle qui ne supportait guère de rester à palabrer longtemps.

« Se noyer dans le superficiel pour oublier le reste est la parade que la majorité des Hommes a trouvé. Les Humains sont de très bonnes autruches quand il s’agit de planter sa tête dans le sol et de prier pour que ce qu’il voit ne soit pas la réalité. »

Elle en avait fait les frais plus d’une fois. Lorsque, toute petite, elle avait fait la manche pour la première fois. Elle avait très vite cessé de compter ceux qui se contentaient de tourner la tête pour ne pas la regarder. Elle frémit et se frotta machinalement le bras, le souvenir du froid étant venu l’assaillir. Elle baissa les yeux dans un vague geste d’excuse pour Black. Elle avait peur de l’avoir choqué ou d’avoir été trop virulente. Mais au final, c’était lui qui lui demandait pardon. Elle se redressa et secoua la tête.

« J’apprécie… votre idéalisme et ce sujet… »

Ses joues rosirent légèrement. Pour se donner une contenance, elle but une gorgée de thé et reprit.

« Habituellement, après ma session, je retourne à mes cours. »

Elle termina sa tasse dans le silence. En le voyant regarder sa montre, elle pensa que leur rencontre allait bientôt toucher à sa fin. Elle s’imagina que Black était pressé de retourner avec son groupe. Elle en venait simplement à espérer que tout cela n’avait pas été vain. Au lieu de cela, il l’étonna en lui proposant de déjeuner avec lui. Un sourire commença à s’épanouir sur ses lèvres mais il se fana dès que son compagnon fit mention d’Anthony et ses conseils. Le bout de ses doigts heurta le bois de la table mais le bruit s’arrêta complètement lorsque Black ajouta une liste de présents censés lui plaire. Là, Melodie hésita franchement entre la colère et le rire. Le pauvre Black n’y était pour rien. Il songeait simplement à lui faire plaisir. Et ce fut uniquement pour cela que Melodie n’explosa pas et se retint de reprendre son téléphone pour dire à Anthony tout le mal qu’elle pensait de lui. Elle prit le temps de respirer et de s’apaiser avant de signer pour répondre.

« Cet idiot d’Anthony a tendance à penser que plus une femme est couverte de cadeaux, plus elle aura tendance à terminer dans son lit. Pour lui, nous sommes toutes superficielles et nous sommes prêtes à nous damner pour un bijou ou quelque chose d’hors de prix… »

Elle sourit afin d’adoucir la virulence de ses propos.

« Ce sera un plaisir pour moi de rester avec vous encore. Si vous tenez à m’offrir quelque chose, Black, je préfère que cela vienne de vous. Je me moque du prix. Cela n’aura de la valeur que si vous y attachez de l’importance. »

Elle se mordilla la lèvre inférieure puis termina.

« Il y a un adage qui dit : c’est l’attention qui compte. Vous pourriez m’offrir un gravier ou une feuille morte, ce serait unique car venant de vous. »

Ses joues avaient rosies… encore. Gênée, elle baissa les yeux et reposa les mains à plat sur le bois de la table. Ses mèches tombèrent pour masquer son visage alors qu’elle se giflait mentalement pour en avoir trop dit.



Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Ven 28 Sep - 9:53

Un sourire gêné apparut sur le visage de Blackagar. Ses mains se mirent à trembler sous la table. Des gouttes de sueur coulaient lentement et douloureusement le long de sa colonne vertébrale et de ses tempes.
Anthony lui avait menti. Ou, au moins, l'avait mal conseillé. Cela se paierait tôt ou tard - et plus tôt que tard, d'ailleurs.

Je m'excuse profondément. J'ai cru que ses paroles étaient de véritables conseils. Je ne voulais pas vous blesser.


Il avait été stupide, autant de suivre les mots de Stark que de vouloir aller aussi loin avec Melodie. Ne connaissant pas les conventions sociales occidentales, voir les conventions sociales tout court, il avait cru que leurs rapports sympathiques étaient suffisants pour aller plus loin, et débuter une relation amicale - il se trompait.
Même si la jeune femme était suffisamment polie pour ne pas lui en tenir rigueur publiquement, et si elle avait même la gentillesse de lui promettre d'accepter avec plaisir un de ses présents, il pensait, à tort, qu'elle ne le pensait guère et qu'elle était gênée par son attitude.

Serrant les poings de colère contenue, Boltagon esquissa cependant un autre maigre sourire alors qu'il remontait ses mains pour signer à nouveau. Ses gestes étaient plus lents, moins clairs et appliqués, signe de son trouble intérieur ; il se reprit cependant au milieu de sa phrase, pour que rien ne transparaisse encore plus de son agitation.

Vous êtes trop bonne avec un imbécile comme moi, Melodie. Merci de votre extrême patience.


Il posa les yeux sur les cartes que Cherry leur apportait après un signe de sa part, et se réfugia dans l'analyse du menu.
Le chef des Avengers était rongé par la gêne et l'envie de fuir. Il ne savait pas comment enchaîner, comment continuer à discuter avec elle après son impair. Il avait l'impression d'avoir ravagé toute chance d'entamer une relation amicale avec elle en étant vulgaire et incorrect. Anthony le sentirait passer.

Après quelques minutes à se cacher derrière les feuilles du menu, il reprit cependant un peu de courage et releva des yeux toujours incertains vers Melodie. Il recommença à signer, bien incapable de pouvoir confier sa commande à Cherry ; à nouveau, la gêne l'envahit. Il n'était pas à l'aise dans ce monde avec tant de bruits, de brouhaha autour de lui, et devoir demander de l'aide à quelqu'un n'était pas dans ses habitudes - surtout après un telle erreur.

Je prendrais une salade niçoise. Pourriez-vous la commander pour moi, s'il-vous-plaît ? Je suis désolé de vous ennuyer à ce point.


Obligé de devoir la fixer pour voir sa réponse, l'Inhumain mutant se tut et attendit, véritablement mal à l'aise maintenant et s'en voulant d'avoir gâché un agréable moment de socialisation.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Ven 28 Sep - 11:00

Un sourire gêné apparu sur le visage de Black… et Melodie réalisa qu’elle était allée beaucoup, beaucoup trop loin. Mais jamais elle n’aurait pu laisser croire à quelqu’un comme Black que les conseils de Tony concernant les femmes étaient tous valables. Elle se crispa en notant les gouttes de sueur qui coulaient le long des tempes de son interlocuteur. Profondément agacée à la fois par Anthony et par son propre comportement, la jeune femme mordilla un peu plus fort sa lèvres inférieure. Surprise par la réponse de Black, elle demeura un long moment silencieuse, se giflant mentalement pour avoir tout foutu par terre.

« Je… Je ne suis pas blessée, Black. C’est juste que… »

Elle cherchait ses mots. Finalement, elle opta pour parler directement afin de chercher à lui faire comprendre plus aisément, du moins l’espérait-elle.

« Je ne peux pas vous laisser croire de telles choses. »

Echec. Elle se sentait définitivement stupide et incapable. Pourquoi s’était-elle laissée aller à son agacement alors que le moment qu’elle partageait avec Black était des plus agréables ? Elle avait peur qu’il pense qu’elle venait de le rejeter alors que ce n’était pas son but. Loin de là, même ! Un nouveau sourire crispé de Black et Melodie se demanda comment faire pour retrouver l’ambiance qu’elle avait bêtement saccagée. Elle lu sa réponse, notant la lenteur des gestes, leur manque d’application. La réponse de la jeune femme fusa aussitôt, avec des gestes rapides qui traduisaient son envie de le convaincre.

« Vous n’êtes pas un imbécile ! Je refuse que vous portiez la faute alors que celle-ci incombe à Stark et à moi-même ! Lui parce qu’il vous donne des conseils idiots et moi parce que je me suis laissée aller à mon agacement vis-à-vis de lui. »

Elle secoua doucement la tête et chercha à retrouver un semblant de calme. Elle aussi trouva refuge derrière la carte des menus et au lieu de lire les plats dont les énoncés s’étalaient devant ses prunelles noires, elle ferma les paupières et prit un plaisir immense à imaginer ce qu’elle pourrait faire à Anthony Stark. Un sourire cruel fleurit sur son visage et elle fut ravie d’être cachée par la carte, pas vraiment certaine que Black comprenne réellement que ce sourire ne lui était pas destiné. Peu à peu, le calme revint dans son esprit et ce fut un peu plus détendue qu’elle choisit rapidement un plat puis referma la carte et la posa près d’elle.

Le regard incertain que Black posa alors sur elle lui fit l’effet d’un coup de poignard. Elle accueillit sa requête avec un sourire sincère.

« Je le ferai avec plaisir et cela ne m’ennuie pas le moins du monde. »

Elle devinait instinctivement le malaise persistant de son interlocuteur. Rapidement, elle donna la commande à Cherry et demanda l’attention de Black en murmurant son nom. Dès qu’il la fixa de nouveau, ses mains reprirent leur danse.

« Je ne vous le dirai qu’une seule fois, Black. Être ici avec vous est un plaisir pour moi. J’apprécie votre présence. Je ne vous ai pas mentit en vous disant que si vous m’offriez quelque chose, cela me ferait réellement plaisir et que cela me toucherait. En aucun cas vous m’avez blessé, choqué ou quoique ce soit d’autre de négatif qui puisse passer dans votre esprit. Si c’était le cas, croyez-moi, que l’on soit en public n’aurait rien changé au fait que je serai déjà partie après vous avoir copieusement remit à votre place. »

Elle écarta une mèche de son visage et termina.

« Tout ce que j’ai dit, je le pensais. Je ne suis pas ce genre de fille qui prêche à droite pour penser à gauche. Maintenant, vous comme moi sommes suffisamment adultes pour passer outre cet incident, retrouver le sourire et recommencer à parler de tout et de rien. J’ose espérer que vous… que vous voudriez bien rester en ma compagnie. »

Si là, elle n'était pas parvenue à le convaincre, elle se demandait comment elle pouvait faire. Elle avait bien des idées mais elle doutait que Black accepte...


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Ven 28 Sep - 21:41

Blackagar était gêné, mais plus pour les mêmes raisons.
Il avait espéré pouvoir cacher ses émotions, et il avait même normalement l'habitude de cacher ses émotions. Avec son masque de neutralité, avec sa volonté d'être détaché de tout et de tous, il avait réussi à créer une véritable distance entre le reste de l'Humanité et lui-même, ce qui était autant profitable aux deux parties. Cependant, face à la jeune femme, il n'avait pas réussi à établir encore son armure, tout en signant et en reprenant des forces après une séance d'entraînement - et ça ne lui plaisait guère.

Longuement silencieux, cherchant comment répondre, il décida de se laisser aller, poussa un long soupir silencieux et reprit lentement sa conversation. Avec des gestes toujours lents, mais plus sûrs, plus certains et plus calmes, il esquissa des mots pour Melodie.

Je ne voulais pas vous gêner ou vous attrister, Melodie. Je voulais simplement exprimer mes remords et mon ennui de vous avoir placé dans cette situation.


Il sourit, plus chaleureusement et plus clairement qu'avant. Elle voulait simplement et clairement passer à autre chose, et il ne voyait pas de raison de faire autrement.

Je serai ravi de demeurer à vos côtés, Melodie. Je n'ai rien d'autre de prévu aujourd'hui, et je ne vois pas de meilleure compagnie.


Boltagon avait d'autres réflexions à formuler, mais les conseils d'Anthony n'avaient plus la même valeur à ses yeux désormais. Il s'empêcha donc de continuer, souriant encore tandis que Cherry approchait avec les plats. Il la laissa servir, hochant le crâne pour la remercier avant de se remettre à signer pour exprimer encore quelques mots à la mutante en face de lui.

Les paroles d'Anthony Stark n'auront plus autant d'impact sur moi, je vous le promets. J'ai voulu faire au mieux, mais j'ai échoué. Je pense que mon naturel sera suffisant pour la suite de notre conversation, s'il vous convient. Bon appétit !


Il s'empara alors de ses couverts et commença à déjeuner, satisfait et soulagé que l'erreur commise plus tôt ait pu être réglée grâce à la politesse et à la douceur de Melodie. Il avait de la chance de pouvoir bénéficier d'une telle guide ici.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Sam 29 Sep - 15:17

Avec une patience qu’elle ne connaissait pas, Melodie attendait une réponse ou, tout du moins, une réaction de la part de Black. Elle espérait ne pas avoir plus compliqué leur situation parce que pour le coup, elle n’avait plus vraiment de solutions viables. Oh, il y avait toujours l’option d’aller hurler sur Stark mais elle n’était pas sûre que Black se laisse aller à ce genre de débordements pour le moins destructeurs… Elle joua machinalement avec l’une de ses boucles qu’elle enroula autour de son index avant de la relâcher et de recommencer. Le tout, sens cesser d’observer son compagnon qui semblait réfléchir à quelle réponse lui donner. Finalement, elle eut le plaisir de voir ses mains se lever pour débuter lentement les premiers signes. Et aussitôt, elle fut assaillie par une vague de culpabilité. Elle se redressa, droite comme un i sur sa chaise.

« Je ne voulais pas que vous soyez gêné pour une raison qui n’a pas lieu d’être… »

C’était la seule justification qu’elle pouvait lui donner sans mentir. Le sourire chaleureux de Black la fit frémir, la touchant bien plus qu’elle ne le laissa paraître. Dépourvu plus ou moins partiellement de son masque distant, le chef des Avengers était… Elle rougit de plaisir en lisant qu’il ne voyait pas de meilleure compagnie qu’elle. Pourtant, elle ne l’avait guère épargné, allant même jusqu’à dénigrer l’un de ses collègues. Cela ne semblait pas vraiment atteindre Black.

« Que voulez-donc faire cet après-midi ? La visite d’un musée ? Aller voir un film ? »

Elle préférait lui laisser le choix des activités, préférant mille fois passer du temps avec Black que de devoir retourner à l’Institut où elle allait être obligée de se justifier encore et encore. Elle était épuisée et Black, en plus d’être un compagnon agréable, lui offrait un moment de répit salvateur. Elle remercia Cherry qui leur apportait leurs plats et observa Black lui faire une promesse… Chose qui lui arracha l’ombre d’un sourire.

« Si vous le souhaitez, je me ferai un plaisir de vous indiquer quels conseils d’Anthony sont judicieux, ceux qui méritent une précision et ceux qui sont à oublier. »

Elle sourit plus franchement.

« Votre naturel sera parfait, je n’en doute pas. Bon appétit ! »

D’un geste gracieux, elle attrapa ses couverts, débutant un repas plus que bienvenu. Elle n’avait pas osé dire qu’elle mourrait de faim, comme à chaque fois qu’elle sortait de session d’entraînement. La politesse, mais aussi une certaine pudeur, l’avaient poussé à ne pas demander un muffin avec son thé. Contrairement à son habitude, elle mangea tranquillement, sans cesser de jeter un regard de temps à autre à l’énigme que représentait Black. Elle ne connaissait pas énormément de choses à son sujet. On lui avait bien donné un dossier mais elle n’était pas idiote au point de croire que tout avait été écrit dedans. Quand bien même. L’homme se révélait bien plus complexe que tous ceux qui avaient pu croiser son chemin jusqu’à présent.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Sam 29 Sep - 23:20

Sa fourchette et son couteau volaient littéralement au-dessus de son assiette. Blackagar était absorbé par son repas, et se contentait d'observer les allées et venues des new-yorkais autour d'eux, et plus particulièrement à l'extérieur du café.
Ce n'était en rien un rejet de Melodie, mais plus l'habitude d'un extrême solitaire. Découvrant encore et toujours la vie occidentale, il était émerveillé et stupéfait par les attitudes des passants, tant absorbés par leurs soucis, leurs courses ou leurs activités annexes qu'ils ne prenaient même plus le temps de regarder le ciel ou les magnifiques immeubles de ce vieux quartier.

C'était triste, mais digne de la vie "moderne" qui poussait cette société à sa perte.
Peut-être pourrait-il leur prouver qu'il y avait encore autre chose, au-delà de Facebook et des téléphones portables. Ou peut-être pas. Il essayerait, en tout cas.

Pendant une dizaine de minutes, Boltagon resta donc silencieux, dégustant la salade et notant intérieurement des éléments sur les new-yorkais qu'il connaissait si peu.
Il reposa alors ses deux couverts, et releva ses yeux vers Melodie. Après avoir essuyé sa bouche, il sourit à la jeune femme et recommença leur conversation, avec de nouveaux signes après s'être un peu reposé.

Je m'excuse de mon silence : j'ai passé mon existence à prendre mes repas seul, et j'en profite pour me reposer en observant le milieu autour de moi. J'espère que cela ne vous a pas gêné.


Le chef des Avengers craqua ses phalanges une à une avant de pousser son assiette pour poser ses coudes sur la table. Il reprit sa communication, avec des gestes plus sûrs et précis qu'avant.

Je ne connais pas les musées et les films, Melodie. Anthony m'a montré quelques DVD, et cela me plaît, mais je ne sais rien des habitudes des new-yorkais. Chez moi, j'occupe mes journées en guidant des touristes, en sauvant des touristes et en méditant. Je ne pense pas que cela convienne à New York.


Une petite plaisanterie. Il n'était pas doué ou habitué, mais il songeait que cela pouvait être une bonne idée pour continuer leur conversation et mieux apprendre d'eux-mêmes. Et cela venait de Blackagar lui-même, pas d'une proposition fumeuse d'Anthony - à voir si le naturel aurait plus d'efficacité que les conseils d'Iron Man.
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Dim 30 Sep - 11:17

Manger en silence, voilà ce que Melodie savait faire parce ce que c’était son habitude. A l’orphelinat, elle devait se cacher pour manger. A l’Institut, personne n’était à ses côtés malgré les grandes tables communes. La déception et la tristesse des premiers repas s’étaient muées en habitude puis en préférence. Elle avait alors profité de tout ce temps pour observer les alentours, noter les petites manies de ses semblables. Ainsi, elle avait décelé des faiblesses, des secrets… mais n’avait jamais utilisé ses connaissances contre ceux qui étaient censés faire partie de son groupe. Le silence de Black et sa manière d’observer autour de lui donna à Melodie l’impression d’être face à un miroir. Elle mangea sans trop se rendre compte de ce qu’il y avait dans son assiette, bien trop absorbée par ce qu’elle observait mais aussi par les interrogations qui peuplaient son esprit quant à son étrange interlocuteur. Elle reposa ses couverts quelques instants après Black, posant aussitôt un regard perçant sur lui. Elle l’adoucit d’un sourire et bu une gorgée d’eau avant de s’essuyer la bouche en lisant ce qu’il signait.

« Pas le moins du monde. J’ai l’habitude de manger en silence et seule. »

Cherry s’approcha d’eux pour retirer leurs assiettes et déposa une nouvelle carte. Melodie, la remercia d’un mouvement de tête avant d’observer les mains de Black qui formaient de nouveaux mots. Un sourire amusé flotta ses lèvres tandis qu’il lui disait que ses activités habituelles ne correspondaient pas à New York.

« Vous pourriez voir chaque new-yorkais comme des touristes qu’il faudrait sauver de leur vie actuelle… »

Elle prit un air songeur puis ajouta.

« Mais je pense que vous avez largement de quoi remplir vos journées déjà… Et je crains que la majorité des New-Yorkais soit des incurables… J’ai une demande à vous faire Black… »

Désirant lui laisser le temps de la réflexion, elle enchaîna sur la suite de sa réponse.

« Je connais les musées de New-York et quelques uns des cinémas. Nous pourrions aller visiter une galerie du Musée d’Art Moderne ou aller voir un film… ou les deux. »

Elle s’interrompit avec une mine de petite fille prise en faute. Elle venait de réaliser qu’elle se montrait peut être trop engageante, trop… précipitée. Lentement, ses mains retrouvèrent le bois de la table et ses doigts s’emmêlèrent sagement, comme pour la contraindre de se taire. Pour la première fois depuis longtemps, elle se demandait ce que Black allait bien penser d’elle. Elle ne voulait pas paraître pour une gamine avide de son attention. Elle souhaitait simplement prolonger leur rencontre et joindre l’utile à l’agréable : rester avec Black tout en l’initiant au bouillon de culture qui caractérisait New-York. En dehors de sa classe, c’était la première fois qu’elle avait vraiment envie de faire partager quelque chose à quelqu’un. Pas qu’elle appréciait New York outre mesure mais elle y avait grandit, en connaissait le moindre recoin sur le bout des doigts et surtout, elle adorait le cinéma et le Musée d’Art Moderne.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Blackagar Boltagon


Avenger

Arrivé le : 04/08/2012
Messages : 170
Date de naissance : 11/02/1987
Age derrière l'ordi : 29
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 5


Avenger

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Dim 30 Sep - 17:25

Le moment était excellent.

Blackagar ne l'admettrait pas publiquement, car il refusait de commettre une nouvelle erreur, comme lorsqu'il avait voulu offrir quelque chose à Melodie. Il s'empêcherait de s'élancer sur de nouvelles applications des conseils d'Anthony, spécialement avec quelqu'un comme la jeune femme. Celle-ci était trop sympathique, trop agréable, trop généreuse et trop charmante pour risquer de la vexer à nouveau, et de perdre le début de relation amicale qu'ils étaient en train de construire.

Jusqu'à la fin du repas, il continua à signer pour communiquer avec la mutante. Et c'était très agréable.
Il n'avait jamais eu de relation suivie avec quelqu'un, cherchant toujours à se protéger et à protéger autrui. Refusant, pendant deux décennies, la confiance, il se méfiait de tout être humain, voyant au mieux une victime potentielle de la Shiva, au pire un ennemi directement issu de cette organisation.

Lentement, il avait réussi à dépasser ses à priori et ses craintes, et c'était pour cela qu'Asher Blackstone et Kal-El étaient repartis vivants de sa cabane montagneuse.
Il avait décidé de changer - de grandir. Mûrir. Devenir digne de la charge qui l'attendait à Attilan.

C'était pour cela qu'il avait quitté son havre de paix pour venir à New York, dans cette boule d'agitation remplie d'une foule bigarrée et terrifiante. Et s'il regrettait parfois la quiétude de son ancien monde, il savait qu'il avait fait le bon choix - à la fois parce qu'il était conscient de pouvoir aider vraiment au sein des Avengers, mais aussi parce qu'il n'aurait pas connu Melodie sans cela.

Le reste du repas fut un instant autant délicieux, comme la suite de l'après-midi. La jeune femme le guida, encore une fois experte, dans les avenues impressionnantes de New York, mais aussi dans les ruelles minuscules et inconnues des novices.
Les principaux musées furent visités, un film étonnant intitulé Love Actually et agréable même s'il n'avait pas tout compris. Les heures défilèrent sans qu'il puisse s'en rendre compte, et ils se retrouvèrent rapidement devant l'Institut, la nuit étant tombée alors qu'il avait eu l'impression que seulement quelques minutes s'étaient écoulées.

Pendant de longues secondes, l'Inhumain mutant fixa Melodie, troublé par sa beauté et sa gentillesse. Esquissant un sourire, il lui offrit encore quelques mots neutres mais sympathiques, avant de l'abandonner en lui faisant la bise, sentant son pouls légèrement s'accélérer en sentant le parfum naturel très agréable et entêtant de la jeune femme.

Après lui avoir adressé un dernier signe de la main, il la laissa là, devant l'Institut.
En réalité, le chef des Avengers ne savait pas vraiment ce qu'il s'était passé : cette journée avait été comme une bulle temporelle, extrêmement agréable mais surtout extrêmement étonnante. En rentrant, à pieds, vers la Tour, il se sentait... bien. Juste bien. Et si c'était inattendu, c'était bien plus plaisant que tous les autres états qu'il avait subi jusque-là.

(HJ/ Je m'excuse de ce post un peu nul pour conclure. Je ne me voyais juste pas continuer longtemps sur ce thème, j'avais de moins en moins d'imagination et je préfère qu'on se lance dans un autre sujet, une autre étape. Merci pour ces très bons moments, et vivement les prochains ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 23
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Dim 30 Sep - 18:16

Elle n’avait pas passé une aussi bonne journée depuis longtemps. Bien trop longtemps à son goût. Elle avait beau s’inquiéter de voir l’incident du présent surgir au détour d’une phrase, elle eut la satisfaction de voir qu’il avait été oublié au profit de quelques moments de silence, de beaucoup de paroles échangées au fil des gestes accomplis par leurs mains. En peu de temps, Melodie avait plus parlé à Black qu’à la plupart de ses collègues durant les douze années qu’elle avait passé en tant que membre de l’Institut pour jeunes surdoués. A croire qu’elle n’avait rien de commun avec ses semblables…

Peu désireuse de s’attarder sur cette constatation, la jeune femme s’était entièrement consacrée à son compagnon. Elle avait mise en pratique les années passées à parcourir New-York de long en large pour éviter qu’ils perdent du temps et aussi pour ne pas épuiser Black avec la foule dense qui peuplaient les boulevards et les avenues bondés même en pleine semaine, au beau milieu de la journée. Elle évita aussi soigneusement les endroits qu’elle savait comme étant potentiellement dangereux, ne souhaitant pas le moins du monde exposer Black à une situation qui aurait probablement été des plus… compliquées.

Trop vite, elle lui fit visiter les musées. En effet, les précisions de Melodie quant à la fréquentation des musées de la ville au beau milieu de la semaine se révélèrent complètement fausses : les musées étaient pleins d’écoliers de tous les âges, d’une foule de touristes nullement apeurés par certains évènements… Même si Black s’était efforcé de le dissimuler sa gêne, Melodie l’avait rapidement notée et avait opté pour un autre musée… et un autre… puis encore un autre… Jusqu’à ce que, profondément agacée sans pour autant faire étalage de ses états d’âme, la jeune femme avait alors proposé à Black d’aller voir un film.

Sûre d’elle, elle avait alors choisit Love Actually. De un, parce qu’il dénotait quelque peu de ce que Stark avait probablement du faire voir à Black. De deux, parce qu’elle l’avait déjà vu et savait qu’il était bien et de trois… Parce qu’elle pensait qu’une comédie pouvait faire du bien à Black. Juste avant le début du film, elle l’abandonna en lui demandant de garder sa place. Elle revint quelques minutes plus tard avec un pot de pop corn. Avec un plaisir certain, elle fit se lever la rangée pour atteindre Black et se rassit près de lui avant de poser le pot sur ses genoux en lui disant que c’était la tradition mais que s’il n’aimait pas, ce n’était pas grave. Durant la séance, elle osa même piocher quelques fois dans le pot et guetta du coin de l’œil les réactions de son compagnon.

La nuit était déjà tombée depuis un moment lorsque Black la raccompagna jusqu’à l’Institut. Elle s’arrêta sur le pas de l’immense porte où leur journée avait débuté, hésitant entre l’inviter de nouveau et le laisser partir. Finalement, Black sourit légèrement et lui dit quelques mots qui confortèrent Melodie dans le choix de le laisser retourner chez lui. En revanche, son cœur rata un battement quand il se pencha vers elle pour lui faire la bise. Agréablement surprise, elle frôla sa joue du bout des doigts alors que Black tournait un peu plus loin. Un sourire naquit sur ses lèvres mais il disparu quand elle se tourna vers la porte et revint réellement à l’Institut.



RP TERMINE


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]   Aujourd'hui à 8:35

Revenir en haut Aller en bas
 

Escale au Grumpy Coffee [Melodie Eilis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Green Coffee Buying Club
» Bodum Antigua Coffee Grinder
» [REQUETE]pocket coffee sur Android
» Participatif: Black Cat Classic d'Intelligentsia Coffee
» Vanessa & Bambou au Ed's Coffee Shop
Compteur de Mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative New York Adventures ::  :: 
•••
•••
Premiers Pas
 :: Exemples de RPs
-