Mélodie Eillis

Les X-Men voient leurs rangs grossir puisque désormais, l'une de leur enseignante a rejoint New York. Un tourbillon traverse les couloirs de l'Institut de Charles Xavier !

Bienvenue à toi Melodie Eilis !





Abel Cohen

La silhouette du géant hanté se dessine dans nos rues. Son visage presque d'outre tombe est dans l'esprit de certains criminels, est synonyme d'Enfer. Désormais il veille sur nos chers concitoyens !

Bienvenue à toi Abel Cohen !





Nathaniel Drakul

La mutation génétique de sa famille a donné naissance à tout un mythe. On les nommes vulgairement vampires, mais en réalité, toute sa lignée est composée de mutants.

Bienvenue à toi Nathaniel C. Drakul !





Pamela Isley

Amis de la nature, ne soyez plus inquiets pour nos amis les plantes, désormais Poison Ivy est là pour faire entendre leurs voix !

Welcome to Poison Ivy !





Hal Jordan

En plein jour ou dans la nuit noire - Nul mal n’échappe à mon regard - Que ceux qui devant le mal se prosternent - Craignent la lumière des Green Lanterns !
Désormais Green Lantern veille lui aussi sur New York. Nos citoyens connaissent un nouveau bol d'air !

Bienvenue à toi Green Lantern !





Rémy Le Beau

Gambit arpente désormais dans nos rues, mais ce soir, le fait-il au nom des X-Men ou bien pour commettre quelques fripouilleries dont il a le secret ?

Bienvenue à toi Gambit !





Nora Winters

Equilibre et voix de la raison de la tristement célèbre Poison Ivy, sa douceur suffira-t-elle à maintenir la belle plante sur le droit chemin ?

Welcome to Nora Winters !





Loki Laufeyson

Que New York tremble, le divin du mensonge semble bien revanchard dans nos rues, qu'inventara-t-il pour nous rendre la vie impossible ?

Bienvenue à toi dieu de la malice ! !





Holly Robinson

La célèbre comparse de Catwoman hante désormais nos rues. Quelle diablerie va-t-elle inventer pour secouer les New Yorkais ? Que les autorités se méfient de son sourir ravageur !

Bienvenue à toi Hollydays !





Elly D. Kenuo vient de nous rejoindre !
Bienvenue parmi nous ! Éclate toi bien !

Les Nouveautés du Forum en Temps Réel


Nous comptons 54 habitants sur le forum, et nous n'attendons que toi cher/e visiteur/teuse !
Première animation RP lancée
Event I Chapitre I



► Désormais, les personnages féminins de type félin inscrits après le
26 août 2012 seront refusés. Seuls les prédéfinis et scénarios de ce type
sont acceptés.



► Désormais, les groupes des Indépendants & des rebels sont
fermés pour les personnages inventés. Seuls les scénarios, prédéfinis
et personnages inspirés des BDs sont acceptés dans ces groupes.



Partagez | 
 

 Il suffit de peu de choses... [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Il suffit de peu de choses... [pv]   Dim 26 Aoû - 22:15

« En tant que Xmen, c’est l’une de vos missions que de recruter d’autres mutants.
-Pourquoi ne pas envoyer Tornade ou bien je ne sais quel autre cent fois plus diplomate que moi ?
-Parce qu’il est temps pour vous d’être à la hauteur de votre statut. »

Jamais auparavant, Charles lui avait parlé de cette manière. Ce n’était pas la première fois que Mélodie se retrouvait dans son bureau pour qu’il lui donne une mission. En revanche, c’était la première fois qu’il lui donnait ce genre de chose à faire : convaincre quelqu’un de rejoindre les Xmen. Elle n’était vraiment pas du tout la plus qualifiée pour faire ça… D’autant plus que l’influence bénéfique de la pleine lune sur son caractère était en plein déclin. Elle tolérait de plus en plus difficilement la présence des personnes de l’Institut alors s’imaginer devoir tailler une bavette avec un inconnu… Mélodie soupira.

« Parce que je ne suis pas à la hauteur en alignant les missions les plus compliquées en ce moment ?
-Ce n’est pas ce que je voulais dire, Mélodie.
-Ils sont nombreux ceux qui peuvent servir de façade officielle aux Xmen. Je n’en fais pas partie et vous le saviez pertinemment en m’acceptant dans vos rangs.
-Oui.
-Vous ne demandez pas ce genre de chose à Logan…
-En effet.
-Alors ne le faites pas avec moi. Je veux bien vous trouver des informations, espionner autant que possible mais il y a des limites à tout… C’est comme demander à Logan de faire de la dentelle. Pour lui comme pour moi, c’est impossible. »

Charles sourit et se plongea dans une longue réflexion dont il ne sortit que quelques minutes plus tard. Entre temps, elle avait observé pour la énième fois depuis son arrivée à l’Institut, les livres composant la bibliothèque du bureau. Toussotant pour ramener sa protégée dans la réalité, Charles brisa ensuite le silence.

« Soit, je verrais avec ceux qui sont plus… capables dans ce domaine-là. »

Mélodie sourit légèrement. Elle sentait qu’il n’avait pas terminé de lui annoncer sa décision.

« Mais je veux que vous me donniez votre impression à son sujet. »

Elle leva les yeux au ciel en se disant que de toute manière, c’était ça ou pire. Autant choisir la toute première option. Elle salua Charles avant de sortir du bureau. Elle eut à peine le temps de faire quelques pas dans le couloir qu’elle croisa l’un de ses collègues. Fidèle à elle-même, elle le salua en silence avant de s’élancer jusqu’à sa chambre. Usant de son pouvoir, elle navigua dans les ombres avec bien plus de rapidité que n’importe quel autre mutant doué d’un déplacement éclair. C’était l’un des avantages de ses pouvoirs. Arrivée dans sa chambre, elle soupira et ouvrit le dossier que Charles lui avait donné.

Quelques heures plus tard, elle franchissait aisément la barrière tenue par un vigile à l’entrée d’une boîte de nuit. Vêtue de la manière adéquate en de telles circonstances, elle lui fit un sourire charmeur avant d’entrer au milieu du bruit, des lumières étranges et de la foule. Habituellement, elle rechignait à entrer dans ce quelle avait baptisé « les wagons à bestiaux » mais si elle en croyait ce qu’elle avait lu dans le dossier, c’était l’un des endroits favoris de sa cible. En slalomant entre les gens, elle se remémora ce qu’elle avait lu : petit, roux, yeux marrons, banal à première vue mais qui a un charme fou. Sur le coup, elle avait comprit pourquoi Charles avait tenu à l’envoyer vers ce fameux « James Cerdane » : plus la nouvelle lune approchait, moins elle était perméable au charme de ceux qu’elle ne voulait pas voir approcher. Enfin, elle parvint au bar. En criant, elle commanda un mojito et ce ne fut qu’une fois le verre en main qu’elle se tourna pour chercher des yeux sa cible. Elle fut déçue en constatant qu’il n’était pas encore arrivé. Elle se décida alors pour trouver une table et reprit son parcours du combattant pour atteindre l’une des dernières tables vides. Assise seule, elle fut rapidement la cible des dragueurs de toute sorte. Elle les chassa un à un, avec un sourire mi angélique, mi mutin. Elle repoussa aussi des grappes de filles qui voulaient qu’elle parte pour leur laisser la place. Pas vraiment impressionnée, la jeune femme leur avait fait comprendre que c’était sa table et qu’elle y admettait qui elle voulait. Pour se faire, elle n’avait pas hésité à glisser un billet dans la poche de la serveuse qui s’occupait de sa table. Celle-ci venait d’ailleurs de lui amener un second verre quand une énième personne s’approcha de la table.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Lun 27 Aoû - 1:22



Vous vous demandez surement ce qui peut pousser un dieu comme moi à aller en boîte ? Certain penseront à l'alcool ou à la musique, car à la base les gens y vont essentiellement pour ça, et aussi pour les nanas, mais ça je n'ai pas besoin de le dire, nous le savons tous. Mais je n'ai pas besoin d'aller en boite pour en avoir, il me suffit de laisser une traîné de billet derrière moi et d'attendre qu'elles arrivent toutes. Donc je reviens à ma question de départ, qu'est-ce que je fais là ?


C'est tout simple en fait je fais la queue pour rentrer, si j'arrive à rentrer un jour. Etant donné que je ne suis pas encore très familiarisé avec ce monde, je préfère ne pas trop attirer l'attention sur moi et passer inaperçu... Cela comprend également le fait de respecter les règles et les lois... Mais certaines sont trop chiantes donc en fait je fais ce que je veux, mais je refrène autant que je peux mon envie de tuer ceux qui m'énerve. La queue avance lentement, mais j'arrive enfin devant le videur... Un gros gorille, baraqué et de surcroit le teint mate, un vrai stéréotype vivant. Après avoir parlé un peu avec lui, il s'avère qu'il ne me laissera pas rentrée... Ce qui est un assez gros problème, car j'ai un gros poisson à pêcher qui est à l'intérieur.



« Ecoute mon gros, j'ai un marché à te proposer... » Je n'ai même pas fini qu'il me coupe d'un seul coup


« Dégage de là guignol j'ai dit non, c'est non »


Je compris donc qu'il fallait avant tout que j'attire son attention, je rentrai ma main dans ma poche intérieure, il dût croire que j'étais armé, car il était tout à coup sur ses gardes. Je sortis la seule clé qui puisse ouvrir toutes les discussions, quelle que soit la langue et le pays, le langage de l'argent a le même effet.


« Je te parie ces 500 billets que je te bats au bras de fer, si tu gagnes l'argent est à toi, si tu perds tu me laisses entrer »


Il ne lui faut pas longtemps pour accepter, on improvisa une table avec une benne à ordure que l'on a fait basculer. Le défi ne dura pas très longtemps, entre un gorille qui passe ses nuits à recalé des snobinards et un tueur à gages qui peut aisément rivaliser de force avec wolverine... Je vous laisse deviner qui a bien pu gagner...


Vous vous en doutez, c'est moi, mais le vigile et ses petits copains n'en sont pas restés là... Peut-être est-ce à cause du bras tordu que le chef se trimballait. Bon d'accord, j'ai vu ses gros muscles et j'y suis allé un peu fort, mais je ne m'attendais à aucun moment à lui casser le bras. Enfin bref, il donne l'ordre à ces petits toutous de me prendre l'argent et de lui laisser le plaisir de « m'éclater la gueule, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus me reconnaitre ». Pas très imaginatif le gars, mais ça ne change rien au fait que si je me bats les flics ne tarderons pas, or je dois absolument rentrer dans cette boîte sans qu'aucun problème ne surgissent.



*Mais où sont donc les super-héros lorsque l'on en a besoin ? oh puis zut ça m'gonfle cette histoire*


Il y a un moment, où jouer les personnes normales c'est terriblement gonflant, je n'ai que deux options, me débarrasser d'eux comme le ferait chaque mutant en utilisant la force, où bien utiliser mon intelligence et me téléporter directement dans la boîte. Je me vois dans l'obligation de prendre la seconde option, à peine ai-je déclenché ma ceinture, que le bruit de la musique en arrière plan que l'on entendait de dehors, devînt rapidement le seul son qui atteint les oreilles.


Je ne perdis pas de temps, je me mis à la recherche de la personne que je devais absolument rencontrer, je la cherche du regard, mais de la piste c'est assez difficile, je me dirige donc vers le bar et y vois une très belle rose noir, pas une vrai bande d'abruti, mais une jeune femme au teint assez claire, mais aux cheveux d'un noir lugubre avec à ce que je peux voir d'ici un tatouage derrière l'oreille, enfin je n'en suis pas sûr, l'éclairage est à son minimum... comme dans toutes les boîtes me direz vous...


Bien que la petite fleur s'éloigne du bar et semble prendre une table, je préfère ne pas la suivre et rester où je suis, ayant repéré la table qu'elle a prise, je peux maintenant me retourner vers le barman et lui prendre sa meilleure bouteille de whisky.


La soirée suis son cours, je parle brièvement avec des gens pendant qu'ils attendent que le barman les servent, c'est très ennuyeux, j'en suis à ma 2e bouteilles et rien ne se passe. D'après mon informateur, il devrait y avoir quelque chose de spécial dans la soirée, je ne sais pas quoi, mais je « le reconnaitrai lorsque je le verrai ».


Je jette de temps en temps de petits coups d'oeil vers la table de la petite rose, mais ça me semble assez bizarre, cette jeune demoiselle vient en boite et malgré tous les gars qui lui tournent autour et lui propose de verre, elle n'a pas l'air dans son assiette.



« Aller hop c'est décidé on va animer un peu la soirée ! Barman ! 2 bouteilles de vodka, 2 de tequila et 1 de champagne »


Pourquoi 2 de vodka et de tequila ? Vous verrez c'est un secret ! La bouteille de champagne c'est juste pour le fun, la secouer à fond puis l'ouvrir et offrit une « Champagne Shower » à tous ces gens. Les entendre m'acclamer alors qu'ils ne me connaissent même pas, pendant un moment rien qu'avec ça je devins le roi de la soirée, mais très vite évincer par les quelques filles en t-shirt mouillé qui s'étaient mis à danser sur la piste.


La bouteille de champagne vide, je n’ai plus rien pour m’amuser, toujours sobre (malheureusement), je m’invite à la table de la jeune demoiselle. Je ne lui laisse pas le choix et lui place les 4 bouteilles en face d’elle en lui disant avec mon sourire le plus aimable.



« T’as pas le choix, t’en prend une des 4, je prends la même et on la fini cul sec ! Si je perds, je t’offre un souhait, si je gagne tu vire ta tête toute sérieuse et tu fais la fête avec moi ! »


HRP: si le "blur" te gène pour lire dit le moi, que je le retire et ne remettent pas dans mes prochaines réponses ^^


Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Lun 27 Aoû - 13:01

Elle attendait tranquillement à sa table, se moquant silencieusement de ceux qui cherchaient à obtenir son attention. Certes, c’était on ne pouvait plus flatteur pour elle de voir des hommes désirer l’approcher. Néanmoins, elle était en mission et il était hors de questions pour elle de se laisser aller à se laisser draguer par les représentants de la gente masculine. Un sourire sensuel aux lèvres, elle savourait sa boisson en leur offrant des œillades parfois brûlantes mais suffisamment déchiffrables pour ne pas heurter leur sensibilité. Attentivement, elle observait les personnes qui entraient dans la boîte de nuit. Se faisant, elle remarqua un attroupement autour d’un homme à la prestance certaine. Mais il n’était pas celui qu’elle cherchait. Son second Mojito entre ses doigts fins, elle était plus ou moins plongée dans ses pensées quand elle sentit une présence près d’elle.

Son regard glissa vers l’homme qui venait de s’octroyer une place dans son espace. Elle plissa le nez, réalisant que c’était l’homme qu’elle avait vu un peu plus loin tandis qu’on lui donnait son second verre. Elle retint un soupire et se demanda ce qu’elle avait bien pu faire dans une autre vie pour qu’on lui interdise de faire son travail tranquille. D’un air sceptique, elle observa les quatre bouteilles qu’il venait de disposer face à elle. Un sourire fleurit alors sur son visage tandis que l’inconnu la mettait au défit de boire une bouteille cul sec. Les prunelles acérées, elle le toisa.

« C’est ça, ta manière de draguer ? Tu saoules une fille et ensuite tu l’amènes dans ton lit ? »

Son ton avait néanmoins une nuance amusée. Elle passa une main dans ses boucles noires et observa autour d’elle, toujours à la recherche de son rouquin. Elle soupira, soudain agacée. Entre son devoir et le défit que l’on venait de lui lancer, son cœur balançait. Charles ne lui pardonnerait pas de faire faux bond à un tel moment. Elle reporta son attention sur l’inconnu.

« Il y a une flopée de filles qui adoreraient ce défi. Alors pourquoi moi ? »

Soudain, une légère clameur qui, malgré la musique, l’atteignit. Aussitôt, elle tourna les yeux et fut soulagée de voir sur sa « cible » venait d’arriver. Son dilemme trouvait enfin une solution. Avant de se lever, elle grommela :

« Je reviens. »

Charmeuse, elle déposa un rapide baisé sur la joue de l’inconnu et disparu au milieu de la foule. Gracieuse, elle se faufila entre les filles qui se pressaient autour, n’hésitant pas à les bousculer. Elle s’attira un bon nombre de réactions hostiles, elle les ignora. En quelques secondes, elle atteignit l’homme qu’elle cherchait. Elle fut surprise de découvrir le fameux James. La description qu’on lui avait donnée correspondait parfaitement à ce qu’elle avait face à elle. Son regard croisa celui de James qui lui offrit un sourire qui se voulait charmeur mais auquel elle resta insensible. James ne rata pas sa réaction qui sembla le surprendre. Pressée et plus envieuse à l’idée de répondre au défi lancé par l’inconnu, elle se contenta d’invoquer une ombre et de la laisser suivre et écouter ce qu’il se disait sur James.

De nouveau, elle franchit la foule pour rejoindre sa table. Elle retrouva sa place et l’inconnu.

« Je suis… Mélodie. »

Pas de nom de famille. Pour l’instant, ce n’était pas vraiment le sujet.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Mar 28 Aoû - 23:34



Comme je le pensais, la jeune rose noire, a des épines très piquantes. Elle n’accepte pas toute de suite mon jeu, sans doute a-t-elle pensé à ses problèmes, où peut-être les ont-ils rattrapés ici. Je la vois chercher quelqu’un du regard, mais je n’ai pas envie de me retourner pour voir la personne qu’elle regarde. Soudain, elle revient parmi nous et me lance plusieurs phrases assez clichés, je n’en tiens pas compte et ne lui répond qu’un petit sourire suivit d’un clin d’œil. Sans signe avant coureur, elle se lève et se rapproche de moi pour me signaler qu’elle revient. Le DJ vient de changer de musique, peut-être est-elle fan de celle-ci et désire danser. Je me retourne donc mais ne la voit nul part. Je la cherche un petit moment du regard puis fini par abandonner. Après tout, elle ne m’aurait pas dit qu’elle reviendrait si elle avait voulu se sauver.


Ne pouvant pas l’attendre sans rien faire, j’ouvre la bouteille de whisky qui est devant moi, après tout quelque soit le choix qu’elle aurait fait, je me serrais enfilé les deux bouteilles, et puis de toute façon vu que je ne peux pas perdre, autant essayer de m’handicaper un maximum.
Quelques gorgées suffirent pour qu’enfin la rose lugubre revienne à la table. Elle semblait différente de tout à l’heure, surement moins pensive, en fait je m’en fiche un peu, car tout ce que je désire c’est passer une bonne soirée en bonne compagnie pour faire la fête ! Soudain le Dj arrêta la musique pour faire une pause, sans doute avait-il une envie pressente qui l’attendait au WC, qu’elle soit naturelle ou sexuelle. Ce fut pendant les quelques minutes de silence musicales que la rose épineuse commença à rentrer peu à peu ses dards.
Elle ne me dit pas grand-chose, tout ce que je sais c’est qu’elle s’appelle Mélodie, c’est déjà un bon début.



« Enchanté Mélodie, Moi c’est Wade, Wade Wilson, mais certain m’appelle « D.pooly », appelle moi comme ça te chante, vu que de toute manière après mon jeu, que tu réussisses ou pas à finir la bouteille, tu ne te souviendras déjà plus de mon nom »



Je ne peux m’empêcher de rigoler dans cette situation, j’imagine la femme devant moi, à la peau toute clair, devenir peu à peu rouge à cause de l’alcool, il est vrai que ça lui rajouterai un certain charme. Après tout, personne n’a dit que l’on n’a pas le droit de fantasmer un petit peut sur ses potes d’alcool.
Je reprends mon calme et du bout des doigts pousse les deux bouteilles vers elle.



« Je suis désolé mais pendant ton absence, j’ai déjà commencé la bouteille de whisky, je te propose donc de jouer avec celle de vodka »


Après ces mots, je m’enfile cul sec le reste de whisky. Elle doit surement penser que je la sous estime, à vrai dire c’est un peu vrai, mais de toute façon jouer à un jeu d’alcool pour quelqu’un qui ne peux pas se saouler c’est un peu de la triche. C’est pour cela que de toute manière je lui laisserais la victoire, après tout j’ai réussi mon objectif, depuis qu’elle est revenue, elle à l’air déjà plus en clin à faire la fête. Nous gagnerons donc ainsi tout les deux, elle aura son souhait, et j’aurai une partenaire pour m’éclater toute la nuit.



HRP: Désolé pour la longueur, j'ai pas eut bcp d'inspi, désolé aussi pour les fautes, je n'ai pas encore passé le texte sous correcteur (je le ferais demain) mais comme je suis déjà assez en retard, je le met pour que tu puisse préparer ta réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Mer 29 Aoû - 15:22

Maintenant que sa « mission » était en cours, elle était plus détendue. Elle n’avait pas besoin de supporter sa cible, laissant à l’une de ses ombres, le soin de se renseigner pour elle. Là, en attendant, elle pouvait profiter de sa soirée et de l’alcool qu’on venait de lui offrir un inconnu. Oh, elle avait conscience que ce n’était pas une réaction responsable. Il pouvait avoir mit tout et n’importe quoi dans les bouteilles. Elle s’en foutait. A vrai dire, elle avait beau s’être saoulée jusqu’à plus savoir où elle était, son pouvoir avait toujours prit le relais pour l’emmener en sécurité. C’était l’avantage d’avoir apprit à survivre dans toutes les situations et surtout les pires. Elle se souvenait de la dernière fois où elle avait joué à boire avec ses collègues de l’Institut. A l’exception de Wolverine, elle les avait vu tomber un à un. Le lendemain avait été comique. Un sourire aux lèvres, elle écouta son compagnon du moment se présenter. Lorsqu’il lui annonça qu’elle ne se souviendrait pas de son nom au lendemain, elle laissa échapper un rire amusé et cristallin.

« Je préfère Wade. »

Elle souriait avec douceur et croisa les jambes, faisant remonter sa robe dont la couleur contrastait avec la pâleur de sa peau. Il poussa deux bouteilles et elle récupéra celle de vodka d’un mouvement gracieux. Elle l’ouvrit d’un geste sûr et choqua sa bouteille contre celle de son compagnon.

« A ta santé, Wade. »

Avant de porter la bouteille à ses lèvres, elle le contempla boire cul sec la fin de sa bouteille de Whisky. Sans faire le moindre commentaire, elle lui ouvrit sa bouteille avant de la lui tendre. A voir comment il venait de boire, elle se doutait parfaitement que pour une fois, elle n’allait pas gagner. Bonne joueuse, elle comptait tout de même montrer à Wade qu’elle tenait bien l’alcool, mine de rien. Elle observa la bouteille.

« Cul sec ! »

Sans hésitation, elle porta la bouteille à ses lèvres. Aussitôt, l’alcool lui brûla la gorge. L’habitude aidant, elle ne réagit pas, continuant à boire malgré la brûlure. Une sensation de chaleur ne tarda pas à l’envahir. Elle termina sa bouteille et la posa d’un geste sûr. Elle jeta un regard à son compagnon en se léchant les lèvres.

« Pas mon alcool favoris mais merci… »

Elle se laissa aller en arrière, contre le dossier du fauteuil où elle était installée. Fermant les yeux à demi, elle attendait patiemment que l’alcool fasse son effet. Avec les deux mojitos qu’elle avait déjà bus, cela n’allait pas prendre très longtemps. Soudain, elle se redressa et demanda.

« Tu viens danser ? »

Elle se leva d’un bloc. Droite dans ses talons, elle tendit la main vers lui, espérant l’entraîner vers la piste de danse. Quand bien même s’il ne voulait pas, elle comptait bien aller se trémousser toute seule. Quelques instants plus tard, seule ou pas, elle se dansait au beau milieu de la piste de danse, s’amusant de sentir des hommes venir se frotter contre elle, histoire de bien lui faire comprendre qu’ils la voulaient. Mais un coup vite fait dans des toilettes, cela ne convenait pas à la jeune femme qui chantonnait en ondulant en rythme.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Jeu 30 Aoû - 23:34

Il est maintenant très clair à mes yeux que ce qui rongeait Melodie a complètement disparu depuis son retour. Plus à l'aise, un sourire se dessine enfin sur son visage, d'un coup elle prend sa bouteille et commence à la boire. Je ne peux pas la laisser commencer seule, je prends donc la bouteille de vodka qui commençait à se sentir seule sur la table. Nous trinquons puis buvons nos bouteilles respectives, comme prévu je buvais comme ci je n'avais encore rien bu avant. D'ailleurs la sensation d'être saoul me manquais un peu, mais en y réfléchissant vraiment pas tant que ça, car ce qu'apporte l'alcool c'est d'être libéré du regard des autres, libéré de complexe de société, en fait c'est d'être libéré de toutes les règles. Or je le suis déjà, depuis que je suis devenu Deadpool, plus aucune règles ne m'emprisonne, je fais ce que je veux, quand je le veux et rien ne peux m'en empêcher.


D'ailleurs vînt le moment où nous finissons tous les deux nos verres, je dois avouer que je suis surpris, je m'attendais à voir ce visage blanc comme la neige virée au rouge après la 2e gorgée, mais il n'en était rien. Le visage de mon adversaire ne se mit qu'à rougir que quelques minutes après avoir fini la bouteille. Elle m'avoua que ce n'était pas son alcool préféré, étant donné que j'ai moi-même choisi cet alcool qui ne lui plait guère et qu'elle n'avait aucune chance de gagner, je décide de la faire gagner. Pour ne pas à avoir à lui expliquer je joue l'homme saoul pendant quelques minutes, ce qui là faire rire, peut-être m'a-t-elle percé à jour ?


Pendant un cours moment nous parlons, brièvement, mais d'un coup je la vois se lever et me tendre sa main, bien entendu je compris son intention, cependant ce n'étais pas très clair. Tout ce que je sais, c'est qu'elle veut m'emmener quelque part, le mystère c'est où ! Puis j'arrive à entendre faiblement des mots provenant de sa bouche. La musique étant assez forte, je comprends qu'elle veut danser, je ne suis pas un excellent danseur, mais je me débrouille plutôt bien, je n'ai donc aucune raison de refuser.


Je me lève et l'emmène sur la piste de danse, dans un premier temps nous étions assez proches, cependant son déhanché attire tous les autres mâle de la piste, comme un aimant elle les attire tous, tous veulent se frotter à elle en l'espoir qu'elle réponde à l'un d'entre eux. Personnellement je continue de danser près d'elle, j'étais en quelque sorte son bouclier naturel, étant plus musclé que tous les gars de cette boîte, ils n'osent pas trop approcher de moi, mais certain n'hésite pas à se coller contre l'autre côté, là où je ne les gênes apparemment pas.
Bien sûr elle sait se défendre et les envois boulé, se serrant encore plus contre moi, peut-être pour leur faire comprendre quelque chose, où tout simplement pour avoir le sentiment d'être protégée
.

Nous continuons ainsi à danser plusieurs musiques d'affilé, l'alcool semble avoir été notre carburant, mais il ne pouvait pas empêcher l'inévitable. Comme toute femme en talons, il arrivait un moment où ils lui causaient plus de douleur qu'autre chose. Nous quittons donc la piste pour regagner notre table, enfin c'est ce qui est prévu...
Ce qui ne l'est pas, c'est qu'on nous a pris notre table, des filles seules, surement venu ici pour espérer rentrer avec du gibier.


Je m'avance vers eux pour reprendre ce qui nous appartient lorsqu'un groupe de vigile nous encercle. Me priant ma donzelle et moi de partir à cause de l'incident qui s'était passé dehors. Je n'ai pas le temps de leur expliquer que Melodie n'est pas ma donzelle et qu'elle n'a rien à voir avec ça, à peine j'ouvre la bouche que je me fais bousculer. Ne voulant pas gâcher la soirée en la faisant finir par un carnage, je décide de partir de mon propre chef. Afin de pouvoir expliquer le malentendu je mets K.O le vigile qui ne cessait de me couper la parole. Je leurs explique donc que Melodie n'a rien à voir avec ça et que je pars de mon propre chef, ce qui évitera du grabuge inutile.


Avant de partir, je m'approche de la rose aux épines maintenant émoussé, et lui glisse dans l'oreille qu'elle me rejoigne dehors si elle veut le voeu qui lui revient de droit. Après lui avoir dit ça, je me retourne, droit, la tête haute avec la carrure d'un vainqueur, sur le chemin de la sortie, j'aperçois des tables vides avec des bouteilles d'alcool qui n'ont pas été finies. Je les prends et les bois sur le chemin et les éclatants par terre juste avant de franchir la porte de sortie.


Arrivé dehors, j'ai soudainement un peu froid, il est vrai qu'à l'intérieur, toute cette chaleur corporelle donne l'impression d'être dans un sauna. Je m'habitue à cette brise froide qui vient remettre ma température corporelle à la normale. Ce n'est pas l'alcool ou la danse qui m'a ainsi chauffé, mais surement la personne avec qui j'ai partagé ces moments. Je ne pensais pas mais peut-être me suis-je fais une véritable amie de beuveries. Ca je le saurais si elle me rejoint, dans le cas contraire... Je devrais continuer à boire seul tout simplement.


Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Ven 31 Aoû - 19:19

Melodie fut satisfaite de voir Wade prendre sa main pour l’entraîner sur la piste de danse. Durant des années, la jeune femme n’avait pas supporté cette activité… Jusqu’à ce qu’elle réalise le pouvoir que cela lui donnait sur les hommes et qu’elle était devenu bien plus jolie qu’elle ne le pensait. Se mouvant au rythme de la musique de plus ou moins bonne qualité, vomie par les (trop) nombreux hauts parleurs, elle sentait parfois une main la frôler, un corps se presser contre le sien. Elle les repoussa tous, exception faite de Wade vers qui elle s’approchait peu à peu, espérant faire comprendre aux gêneurs qu’elle ne comptait pas entrer dans leur jeu. Et puis pour une fois, se sentir protégée lui faisait du bien. Les morceaux s’enchaînèrent de manière plus ou moins chaotique et finalement, elle se lassa. Les effets de l’alcool s’étaient dissipés trop rapidement au goût de Melodie qui, de plus, commençait à regretter de s’être mise en talons.

Aussi, ne se fit-elle pas prier lorsque Wade commença à regagner leur place qui… était squattée par les filles que Melodie avait chassées sans trop de délicatesse quelques temps auparavant. Le sourire narquois, elles contemplaient la jeune femme qui laissa son compagnon avancer vers les autres. Malheureusement, ce qui aurait pu terminer en esclandre trouva une fin prématurée en la présence d’un groupe de vigile. Durant un instant, Melodie songea qu’ils arrivaient à point nommé… Sauf que, visiblement, ils venaient uniquement pour Wade. Que pouvait-il avoir fait qui méritait que l’on vienne le sortir de ce lieu ?

Perplexe, elle observa les gorilles s’approcher. Elle arqua un sourcil mi outré mi perplexe quand ils la désignèrent comme une « donzelle ». C’était vexant. Elle n’était pas un objet et estimait qu’elle valait mieux qu’un simple mot d’argot pour la désigner. Elle croisa les bras et lorsque son compagnon se fit bousculer, elle fit un pas en avant, bien décidée à expliquer à ces pauvres représentants de la gente masculine qu’être à plusieurs pour un seul, ce n’était pas vraiment équitable. Mais son mouvement pour venir aider Wade se retrouva réduit à néant lorsque celui-ci assomma purement et simplement l’un de ses assaillants. Melodie laissa fleurir un sourire à la fois fier et narquois sur ses lèvres qui s’effaça, pourtant, lorsque Wade lui annonça qu’il partait. Elle l’observa s’éloigner, amusée de constater avec quel aplomb il attrapait les bouteilles, les vidait puis les explosait sur le sol. Peu à peu, sa route fut jonchée d’éclats de verre qui scintillaient grâce aux spots.

« Hey poupée, tu viens danser ? »

Pardon ? Sans qu’elle ait le temps de réagir, Melodie sentit une main se glisser sur sa hanche, agripper le tissu délicat et l’attirer vers un corps. Dans la seconde qui suivit, une autre main se faufila sous sa robe pour explorer… Rien du tout. Arborant un sourire digne d’une blonde peroxydée jusqu’aux poils du nez, la jeune femme avait attrapé la main indélicate et tout en plongeant son regard dans celui-ci de son propriétaire, avait lentement mais sûrement fait plier le poignet jusqu’à ce qu’un craquement sinistre et un cri de souffrance fasse reculer l’homme. Elle s’écarta et avant même de voir si les gorilles venaient vers elle, elle se dirigea vers le vestiaire pour récupérer ses affaires. Le temps que la femme les lui ramène, elle retira ses talons. Les tenant par la lanière, elle récupéra son sac et sortit.

Etrangement, le « silence » de la ville lui paru assourdissant. Légèrement sonnée, elle resta un instant immobile, à quelques pas de l’entrée où des hommes la contemplaient, étonnés de la voir trimbaler ses chaussures à talons hauts à la main. Enfin, elle avisa la silhouette de Wade. Souriante, elle se précipita vers lui sans trop se soucier des graviers qui lui écorchaient la plante des pieds.

« Donc, j’ai droit à un vœu, finalement ? »

Elle lui faisait face, nullement craintive après l'avoir vu terrasser un gorille si aisément, quelques minutes plus tôt. Elle franchit la distance qui la séparait de lui et se hissa sur la pointe des pieds pour déposer un nouveau baiser sur sa joue.

« Merci d'avoir dit que je n'y étais pour rien... Sauf que, comme tu peux le voir, je n'ai pas échappé à d'autres problèmes... »

D'un mouvement de tête, elle lui désigna les vigiles qui venaient vers eux, accompagnés des amis de l'homme que Melodie avait envoyé à l'hosto sans ciller. De sa main libre, elle attrapa celle de Wade et partit en courant, l'entraînant à sa suite.

« Va falloir qu'on trouve un autre endroit pour passer la soirée...»

Mille et unes possibilités défilaient dans l'esprit de la jeune femme qui ne tarda pas à s'arrêter. Elle lâcha la main de Wade et, s'appuyant contre un mur, elle jeta un oeil à ses pieds. Elle grimaça plus par le sang qui les couvrait que par la douleur qu'elle ressentait. Et pour cause, elle avait déjà connu pire.

« Mais avant, il faudrait qu'on passe par une pharmacie... »


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Sam 8 Sep - 1:16


Attendre, je ne peux rien faire d’autre, alors que certaine personnes se paix ma tête, je reste là à attendre, peut-être pour rien. Qui sait si Melodie viendra me rejoindre ? Si ça se trouve j’attends pour rien, mais bizarrement, bien que la jeune rose ne soit pas sortie immédiatement après moi, je continue d’attendre, repoussant de quelques minutes mon départ. La porte finit par s’ouvrir, et enfin je reconnais la silhouette qui sort, celle-ci s’approche de moi en courant, pieds nues, ses talons dans ses mains. Je ne cherche pas vraiment à comprendre la raison, car elle doit avoir ses propres raisons. Arrivé à mon niveau, elle me demande si elle a encore droit à son vœu. Bien évidemment, je n’allais pas me défiler au dernier moment, je lui fais donc un léger signe de tête pour lui faire comprendre que c’est toujours le cas et que je n’attends qu’après elle pour le réaliser.
Cette nouvelle semble la ravir, car elle se hisse sur la pointe de ses pieds afin d’atteindre mon visage et déposer un léger bisou sur ma joue. Afin de l’aider je me penche légèrement vers elle, mais pas trop, afin de ne pas la vexer à cause de notre différence de taille. Je suis un peu plus grand qu’elle, d’une tête environ, mais ça n’a pas vraiment d’importance, je fais juste en sorte de ne pas la mettre mal alaise par rapport à ça.


Puis elle me remercie d’avoir précisé aux vigiles qu’elle n’avait rien à voir avec mon altercation de tout à l’heure. Seulement, ça n’avait pas servi à grand chose, je ne sais pas ce qui s’était passé après mon départ, mais les gorilles sont de retour accompagnés de quelques personnes. La petite rose noir me fait comprendre qu’ils en ont après elle, l’ayant donc défendu une fois, je m’avance pour recommencer, seulement à peine ai-je fais un pas en avant pour la mettre à l’écart, que je sens mon bras me tirer vers l’arrière. De toute évidence Melodie préfère s’enfuir, surement parce qu’ils sont plus nombreux, même si ça ne change pas grand chose pour moi.


Je me laisse emporter par ma nouvelle amie, ne cherchant pas vraiment à savoir là où elle compte m’emmener, peut-être ne le sait-elle pas elle-même. Puis je sens nos mains se quitter, je sors de mes pensées afin de voir ce qui se passe. Je la vois adossé contre un mur, les pieds ensanglantés, ne voyant pas de plaie dessus, j’ai d’abord pensée qu’elle avait ses menstruations. Je continue d’y réfléchir et fini par comprendre, le fait qu’elle avait couru pied nu dans les rues de New-York m’était complètement sorti de la tête. Elle avait du en souffrir la pauvre, car les petites ruelles sont souvent remplis de débris de verre, et de déchet en tout genre.
Ses grimaces indiquent qu’elle en souffre même si c’est légèrement, en véritable gentleman je m’approche face à elle, et tout en la regardant droit dans les yeux, me baisse afin de la porter. Tenant son dos sur un bras et ses jambes de l’autre, je la sens s’agripper à mon cou, surement un réflexe de sécurité afin de ne pas tomber.


Il faut maintenant que je trouve un endroit où elle pourrait se soigner, je n’ai d’abord aucune idée de l’endroit où aller, après tout lorsque je suis moi-même blessé, je ne fais que me reposer puis tout va bien. J’empreinte des rues au hasard, je n’ai aucune idée de l’endroit où je vais, je ne fais qu’aller dans la direction où il y a le plus de bruit. Pourquoi dans cette direction ? Car c’est sans doute le centre ville, là bas je trouverai forcément quelque chose.


Je fini par tomber sur une petite pharmacie, à peine visible, seulement, comme je le pensais à cette heure-ci tout est fermé. Je n’ai donc pas d’autre choix que d’entrer par effraction. Je dépose doucement Melodie sur le rebord d’une fenêtre un peu plus loin, afin que ses pieds ne touchent pas le sol. Je reviens vers la pharmacie et vérifié que la jeune fille était toujours là où je l’avais laissé et surtout qu’elle ne me voyait pas. Afin d’ouvrir la porte je donne un coup de poing dans la vitre, celle-ci se brise assez facilement, seulement lorsque je retire mon poing, il est ensanglanté, le verre pointu avait du lacérer mon bras sur toute sa longueur. Je cache mon bras blessé et jette un coup d’œil vers Melodie juste au cas où, ce n’est pas qu’il ne faut pas qu’elle découvre mon pouvoir, c’est simplement que ça la ferait paniquer. Mon bras remit à neuf, je le passe par la vitre brisé et tourne le verrou pour ouvrir la porte.


Me voilà maintenant dans la pharmacie, je sais approximativement ce qu’il me faut, je me mets donc à la recherche de compresse, de pansement et de désinfectant. Faisant mes courses, je remarque que mon bras est toujours couverts du sang de mon ancienne blessure, je me dirige donc vers le lavabo afin de le laver, mais ayant séché il est difficile à retirer complètement et étant assez pressé, je ne vérifie pas que j’ai bien tout retiré. Je laisse donc un gros billet sur le comptoir afin de rembourser la fenêtre et tout ce que j’ai acheté et quitte la pharmacie en refermant derrière moi, de toute façon quiconque essayera de passer son bras par la vitre brisé, se risquera à s’ouvrir une veine par accident.


De retour près de Melodie, je la laisse sur son rebord et me baisse au niveau de ses jambes qu’elle agitait de haut en bas.



« Tu veux bien me tendre une tes jambes par ici, que j’essaye de m’occuper de ton pied ? »


Je n’attends pas vraiment sa réponse et prend la jambe qui était la plus proche de moi. Du mieux que je peux je passe une compresse avec du désinfectant sur le plat de son pied afin de nettoyer et désinfecter les plaies qu’elle s’était faite. Puis je fini par y mettre un ou deux pansements même si ce n’est pas vraiment indispensable. J’exécute le même rituel pour l’autre pied, puis la reprend dans mes bras afin de partir. Après tout, je ne sais pas du tout si la pharmacie était équipée d’un système d’alarme silencieuse ou non, la police pouvait donc arriver d’un instant à l’autre. On quitta donc le secteur, mais cette fois Melodie est sur mon dos, venant juste de soigner ses pieds je ne peux pas la laisser marcher, avec ou sans chaussures, ça lui causera de petites douleurs et n’étant pas sur de bien avoir retiré tout le sang sur mon bras, je ne pouvais pas risquer de salir sa robe, elle était donc sur mon dos. Mais ne sachant pas très bien quoi faire maintenant, je ne trouve rien d’autre que de lui rappeler qu’elle a toujours un vœu dans sa poche.



HRP: Désolé ma réponse est super nulle =.= j'avais pas vraiment d'inspiration :/
Désolé aussi pour les fautes, je n'ai pas encore passé le texte sous bonpatron mais comme j'ai encore répondu en retard ça te permettra de pouvoir réfléchir à ta réponse pp.


Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Sam 8 Sep - 17:10

La soirée avait si bien débuté ! Elle avait rapidement trouvé sa cible après que son compagnon de la soirée soit venu l’aborder. Ils avaient bus, elle avait gagné un vœu puis s’étaient déhanchés sur la piste de danse. Le tout avait été lamentablement gâché par des excès de fierté pseudo masculine de vigiles en mal de virilité. Ainsi, Wade était partit, lui proposant de le rejoindre dehors. Ce qu’elle aurait fait sans plus s’interroger lorsqu’un malotru cherche à l’attirer vers lui avec la délicatesse d’un éléphant dans un magasin pour souris. Alors le sang de Mélodie n’avait fait qu’un tour et en quelques instants, elle avait prouvé qu’une femme n’était pas un objet sans défenses, surtout pas elle. Ses affaires récupérées, elle avait rejoint Wade et s’était lancée dans une course n’ayant aucun but véritable hormis celui de les éloigner de cette boîte de nuit et des vigiles qui venaient pour leurs deux cibles toutes désignées de la soirée.

Elle fut pourtant obligée de s’arrêter plus par gêne que par la douleur qui partait de ses pieds pour grimper le long de ses jambes. Elle grimaça, profondément agacée par ces détails triviaux qui menaçaient un peu plus la soirée. Souriante, elle soutint le regard de Wade jusqu’à ce qu’il se penche pour la porter. Elle laissa échapper un léger cri surprit avant d’enrouler ses bras autour de son cou sans pour autant trop serrer. Tant bien que mal, elle tenta de le guider à travers le dédale des rues mais fut bientôt contrainte de constater qu’il n’en faisait qu’à sa tête. Elle le laissa faire, profitant du voyage aussi confortable que possible.

Il finit par la déposer, assise sur le rebord d’une fenêtre. Elle le remercia d’un sourire, sans douter une seconde qu’il allait revenir. En l’attendant, elle balança ses jambes de haut en bas, en chantonnant un air oublié depuis longtemps. Le bruit d’une vitre éclatée la fit à peine sursauter. Quelques minutes plus tard, Wade revint, les bras chargés du nécessaire pour la soignée. Devant ses efforts, elle n’eut pas le cœur de lui dire qu’il avait prit trop de choses. A son invitation, elle lui tendit une jambe que de toute manière, il avait commencé à attirer vers lui. Elle se laissa faire, ne sursautant même pas devant la brûlure du désinfectant. Plus que quelques manipulations pour la soigner et la voilà prête pour de nouvelles aventures… Ou presque. Juchée dans son dos, elle s’agrippa tout en priant pour ne pas être trop lourde pour lui. Il lui rappela qu’elle avait un vœu et elle se contenta de rire doucement à son oreille puis de murmurer.

« Je préfère l’utiliser plus tard, quand j’y aurai réfléchit… »

De part son vécu, elle savait qu’un vœu était quelque chose de très précieux… même si elle l’avait gagné de manière plus ou moins loyale. Elle savait qu’elle était plus saoule que son compagnon et qu’il lui accordait un vœu simplement par galanterie. Aussi, préférait-elle être sobre pour trouver ce qui pouvait s’avérer être bénéfique pour elle sans trop contraindre son « génie ». Calant son menton au creux du cou de Wade tout en veillant à ne pas le faire souffrir, elle demanda.

« On retourne danser ? Ou boire ? Ou… »

Ou rien en fait. Après tout, ils ne se connaissaient pas vraiment. Du coup, il était compliqué de trouver quelque chose à faire.

« On peut aller au cinéma, boire un café… »

Elle lui énonçait toutes les possibilités. Elle se décala légèrement pour déposer un nouveau baiser sur sa joue.

« Merci de m’avoir soigné et merci de me porter. Je ne suis pas trop lourde, hein ? »

Elle l’avait posé, finalement, sa question…


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Dim 9 Sep - 17:54



Toujours avec une jeune femme sur mon dos j'arpente les rues de New-York aléatoirement, je ne sais pas vraiment quoi faire. La soirée est-elle finie ? J'espère bien que non, d'ailleurs ma passagère semble penser la même chose, me proposant divers alternatives pour continuer à s'amuser. Je ne sais vraiment pas quoi choisir dans toutes ces options, donc je continue de marcher jusqu'à ce qu'on puisse trouver un endroit sympa. Je sens que Melodie s'ennuie un peu sur mon dos, même si j'apprécie les bisous qu'elle m'offre, elle ne cesse de me remercier pour des choses que tout le monde aurait fait. Elle en vient même à me demander si elle n'est pas trop lourde pour moi... Question stupide, même si elle n'est pas au courant pour ma force accrue, elle m'a quand même vu allonger un gorille d'un seul coup, ça montre à peu près la force de mes muscles. Mais sa question me titille, en gentleman ma réponse devrait être toute prête... Mais ma propre nature me dicte un tout autre comportement. En temps normal j'aurai simplement sorti ma blague sans me soucier de ce qui allait se passer, mais c'était devenu une sorte de rendez-vous... Et ça changeait tout ! Je finis donc par lâcher sur un ton enjouer.


« Bah à vrai dire... T'es aussi lourde qu'un éléphant ...»



Afin de ne pas me prendre un coup ou tout simplement blesser la petite rose inutilement, je m'empresse de finir ma phrase.


« En apesanteur !!! »


Je ne pense pas l'avoir faite rire, mais je ne peux m'empêcher de glousser doucement, bien sûr le ton que j'ai utilisé montre bien que je plaisante, mais mieux vaut être prudent, puis en quelque sorte c'est aussi un compliment, car le sens caché est qu'elle n'est absolument pas lourde, d'où la métaphore (parce que oui attention, faut au moins avoir fait un peu de français pour comprendre, d'ailleurs vous avez eu votre bac de français vous ?).

Finalement, nous arrivons au centre-ville, je suis surement revenu sur mes pas, car l'avenue sur laquelle nous sommes ressemble à celle que j'ai traversée plus tôt dans la soirée pour aller en boite justement. L'avenue est magnifiquement éclairé, des lumières partout, de toutes les couleurs, les enseignes de restaurants qui commencent à se vider peu à peu, les cafés nocturnes qui commencent à ouvrir, les cinémas avec la foule de monde qui attend pour voir le film tant attendu (vu ce qui passe en ce moment au cinéma, ça doit être soit Batman ou Total Recall... Je ne sais pas vous, mais le reste à l'air à ch*er). Enfin bref, nous remontons l'avenue et toutes les possibilités s'offraient à nous. Melodie avait évoqué l'hypothèse de retourner danser, seulement avec ses blessures je ne pense pas que ce soit une bonne idée, le cinéma est à railler de la liste également, car la queue à l'air interminable. Puis je sens quelque chose vibrer, je retire donc une de mes mains qui retenaient la cuisse de Melodie pour la mettre sous ses fesses et ainsi la porter d'une seule main. Mon autre main me sert à tapoter mes poches, à la recherche de mon portable, après quelques secondes de recherche, je finis par sentir quelque chose de dur dans la poche extérieure de mon pantalon (non ce n'est pas ce que tu crois espèce de pervers(e) !!!). Je sors ainsi mon portable afin de voir ce que j'avais reçu, rien du tout, aucune icône n'est apparut, je feins donc de regarder l'heure afin de ne pas l'avoir sorti pour rien. Il est dans les environs de 23h et je sens à nouveau quelque chose vibrer. Mon portable toujours dans la main, je pense alors que c'est le sien. Mais je ne la sens pas réagir, généralement, quand son portable vibre on s'empresse de regarder ce qu'on a reçu, là rien. Puis comme en réponse aux vibrations, mon estomac se met lui aussi à vibrer. L'alcool me donne toujours faim, ça a le même effet sur moi que la beuh à sur les gens. Passant devant plusieurs restaurants mon appétit se met à grandir.



« Ca te dirai de manger quelque chose ? Je suis mort de faim. »



N'Attendant pas sa réponse, je me mets à chercher des yeux, un restaurant sympa où l'emmener. Seulement, les restaurants ouverts vers 23h ça ne courre pas les rues... Tous ceux devant qui nous passons affiche « fermé », je continue donc de monter l'avenue en bonne compagnie sur mon dos, bien qu'elle aussi semble trouver ça long.





Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Ven 14 Sep - 8:38

Aussi lourde qu’un éléphant… Elle avait du mal à en croire ses oreilles. Hésitant entre prendre la remarque à l’humour et jouer à la femme outrée, Melodie resta un court instant silencieuse, suffisamment longtemps en tout cas, pour qu’il termine sa phrase. La jeune femme leva les yeux au ciel et secoua doucement la tête.

« Vantard. »

Dans sa voix, une note d’amusement était clairement perceptible. Elle laissa échapper un rire léger avant de resserrer sa prise autour de Wade, histoire d’être certaine qu’il ne fasse pas semblant de la lâcher pour « rire ». Tout en lui proposant ce qu’ils pouvaient faire, elle observa le trajet que son « chauffeur » employait, se retenant de lui faire constater qu’ils retournaient sur leurs pas. Elle préférait le laisser choisir où aller et la suite du programme. C’était sa manière à elle de ne pas être contrariante les jours où elle était de bonne humeur… histoire de rattraper les autres moments où elle pouvait être franchement désagréable. Manque de chance, elle choisissait soigneusement ceux avec qui être sympa et les autres… Il s’avérait alors qu’elle avait ses préférés, un peu comme une gamine avec ses poupées.

Son portable vibra. Elle savait que c’était le sien mais n’avait aucune intention de répondre. Elle laissa Wade chercher le sien et s’amusa de le voir se mettre en quête d’une ruse pour lui faire croire qu’il regardait simplement l’heure alors qu’il avait cru que c’était le sien qui avait sonné. Elle savait pertinemment que c’était Charles qui lui avait envoyé un message pour lui demander où elle en était. Elle osait à peine imaginer la suite des évènements si elle envoyait à son « chef » qu’elle avait préféré passer la soirée avec un inconnu tout en laissant l’une de ses ombres jouer les espionnes à sa place. Nul doute que le chef des Xmen allait lui faire un sermon d’une longueur tout à fait inhumaine selon Melodie. En même temps, la mission était faite… simplement pas comme il l’aurait voulu. Mais rien n’était simple avec la jeune femme.

« J’ai entendu, en effet. »

Le sourire était perceptible dans sa voix. Elle aussi avait faim. Se mettant en quête visuelle d’un endroit apte à les accueillir à une telle heure, elle chassait les hypothèses à mi-voix. Jusqu’à ce qu’elle trouve un lieu qui semblait correct. Elle tendit la main dans la direction.

« Là. Je ne sais pas ce que ça vaut mais ça semble correct comme endroit. »

A vrai dire, à première vue, l’endroit ne payait pas de mine. La devanture était terne en comparaison aux autres, toutes illuminées par des LED multicolores. S’en dégageait une luminosité typique des éclairages anciens. C’était cela qui avait attiré l’œil de la jeune femme qui appréciait les lieux atypiques. Contrairement à ce que laissait présager la devanture, la décoration de l’intérieur était moderne sans être trop tape-à-l’œil. Quelques personnes étaient encore assises et visiblement, on servait encore.

« Mais je ne t’ai pas demandé ce que tu voulais manger. Un peu plus loin, dans une rue perpendiculaire à celle-là, il y a des restaurants du monde… »


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Dim 16 Sep - 20:27



J’avance dans l’avenue, toujours avec une rose éblouissante au clair de lune dans les bras. Une devanture semble particulièrement l’intéresser, n’ayant pas réellement envie de mettre cinquante ans à trouver un endroit où manger, et surtout pas la volonté de se prendre la tête, je me dirige vers le panneau où est inscrit le menu afin de voir ce que propose ce restaurant atypique. Atypique ? J’ai parlé trop vite, il est vrai que son apparence le rend spécial, mais son menu est assez simplet. Il propose a peu prêt les même menus que dans les alentours, quelques plats italiens comme des pâtes, des spaghettis, etc… Des plats français, comme le bœuf bourguignons, des œufs à la coque, etc… Des plats typiquement américain bien entendu, hamburger, poulet frit, steak-frites,etc… Bref je vais pas citer toute les cuisines qu’ils offrent, mais c’est vrai que l’idée est assez bonne, réunir les plats les plus aimés de chaque cuisines occidentale pour proposer un large choix aux clients. Ca me semble être un endroit parfait pour nous, car même si on en est venu à se rapprocher un peu, j’ignore complètement ce que la petite rose veux manger. Ayant sa tête callé sur mon épaule, je n’ai pas besoin de tourner la tête ou de parler fort pour qu’elle m’entende. Ayant sa tête au même niveau que la mienne, je suppose qu’elle a donc pu voir également ce qu’offre le menu. Je lui demande donc à voix basse si elle voit quelque chose dont elle a envie, elle continue de regarder tout ce que le restaurant proposait, et fini par ne faire qu’un mouvement de tête en signe d’acquiescer.

Nous rentrons donc dans le restaurant, en temps normal la galanterie veux que l’homme entre en premier, mais ne pouvant faire mieux, nous rentrons l’un sur l’autre. Le serveur ne dis rien à ce propos mais il semble en effet un peu surprit, peut-être nous prend t-il pour un jeune couple ou quelque chose de ce genre, car il nous place en fond de salle, là où la lumière est quelque peu tamisé et où la seule vrai source de lumière se trouve dans un aquarium où règne de petit poisson exotique (Sérieux Invité avoue que toi aussi tu te demande si ils sont là pour la déco ou pour s’ils sont à manger) .

Le serveur prend son temps pour nous apporter la carte, surement pour qu’on ai le temps de se mettre à notre aise. Il fini par arriver avec la carte des apéritifs, je jète un petit coup d’œil à Melodie pour voir si un autre verre ne serait pas de trop. Il est vrai qu’elle semblait déjà moins rougit par l’alcool, mais après avoir enfilé une bouteille, on n’est jamais sûr de rien. Intrigué par le nom d’un des cocktails, je demande au serveur comment il est composé.



« Le Grass Hopper est composé de 20ml de Get27 ou de peppermint ; 20ml de Marie Brizard, c’est de la crème de cacao blanche ; ainsi que 20ml de crème fraîche »


Pour que le serveur puisse sortir comme ça d’un coup la recette complète, ça ne devais pas être un restaurant qui recrute à la va vite. Ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre, je fais signe au serveur d’en apporter un, pour ce qui est de Melo que j’avais au préalable placé sur la chaise de façon à ce que ses pieds ne puisse pas entrer en contact avec le sol, pour ne pas rouvrir les petites plaies, je décide de tenter un coup de poker et lui prendre la même chose qu’elle avait choisit avant notre rencontre. Je poursuis donc tout en regardant Melodie du coin de l’œil pour décelé si le choix que j’ai fais est judicieux ou non.


« Pour la jeune demoiselle, mettez un Mojito s’il vous plait »


Je n’ai rien pu déceler dans le regard de Melodie, je prends donc l’absence de réaction comme un bon signe. Le serveur part, et à peine est-il allé dire notre commande, qu’aussitôt le barman vînt jusqu’à nous pour faire nos boissons devant nous.


--------------------------------------------- (ceci est une ellipse pauvre ignare)


Sortant du restaurant et ayant toujours Melodie sur mon dos, bien repu nous étions maintenant revenu au point de départ. Qu’allions nous faire ensuite ?




Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Mar 18 Sep - 14:59

Il y avait bien une chose qu'elle pouvait dire au sujet de Wade, c'était qu'il n'était pas contrariant comme homme. Elle avait désigné un restaurant, il l'y avait emmené sans dire un mot. L'entrée fut remarquée... Fatalement, une femme perchée sur le dos d'un homme qui la soulève sans effort apparent, il y avait de quoi choquer les « normaux » comme Melodie appelait tous ceux qui n'avaient ni dons ni capacités hors du commun. Bientôt assise sur une chaise confortable, elle joue à la coquette, remettant de l'ordre dans sa coiffure et en se tenant bien droite sans se départir de son air de séductrice qui s'ignore plus ou moins. Elle accueillit d'un sourire le serveur et lui offre une œillade charmeuse lorsqu'il lui tendit la carte des apéritifs. Pour elle, c'était une chose inutile : elle savait déjà quoi prendre. En revanche, elle écouta tout de même la description d'un cocktail. Tandis qu'elle se disait que cela ne devait pas être mauvais, elle eut le plaisir d'entendre Wade en commander un... avant d'annoncer ce qu'elle-même allait boire. Pour le remercier, elle lui offrit un sourire lumineux.

Quelques temps plus tard, ils étaient de nouveau dehors. Melodie avait tenté de marcher elle-même mais elle fut forcée de constater que les petites plaies qu'elle s'était faite en fuyant la boîte de nuit ne s'étaient pas vraiment refermée. Elle en vint à regretter de ne pas avoir de pouvoir de régénération. Ce n'était pas douloureux, juste suffisamment agaçant pour qu'elle se maudisse de se voir gâcher la soirée. De retour sur le dos de Wade, elle réfléchit quelques instants avant de murmurer.

« Je... Je crois que je vais rentrer. Je ne vais pas te gâcher un peu plus ta soirée... »

Elle était déçue mais n'en voulait pas à son cavalier d'un soir. En réalité, elle était plus en colère contre elle-même. Avec douceur, elle guida Wade à travers les rues jusqu'à sa voiture. Celle-ci servait alors de banc pour une bande de jeunes. Certains s'appuyaient dessus tandis que d'autres étaient carrément assis sur le toit, les pieds installés sur le capot qui lui-même, était utilisé comme plateau pour soutenir les bières, les bouteilles d'alcool, les cigarettes et tout ce qui garantissait à la jeunesse, une fête « potable ». Melodie se crispa, plantant involontairement ses ongles dans les épaules de son compagnon. Cette voiture, elle l'avait eut en cadeau pour avoir réussit son doctorat. C'était tout un symbole pour la jeune femme qui, d'une voix glacée, lâcha à l'oreille de Wade :

« Je vais me les faire. »

Au même moment, l'un des jeunes sauta sur le capot, renversant tout ce qu'il pouvait y avoir dessus et creusant le métal. Dans la seconde qui suivit, Mélodie avait disparu du dos de Wade pour réapparaître devant le groupe dont la majorité était tout simplement trop alcoolisée pour remarquer que quelque chose était anormal. En effet, la lumière semblait s'atténuer autour d'elle.

« Dégagez, c'est ma voiture. »

Des rires lui répondirent, précédant un cri lorsque la jeune femme attrapa l'homme le plus proche par le col et le tirait avec violence, l'écartant de la voiture et l'assommant au passage. Aussitôt, elle fut traitée de folle et l'homme le plus proche d'elle posa sa main sur son épaule avec l'attention avouée de la frapper.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Dim 23 Sep - 0:32



Des ennuies, toujours des ennuies… M’a-t-on vraiment ressuscité et envoyé ici seulement pour offrir un bon spectacle à ce taré d’Adam ? Depuis que je suis arrivé dans ce monde, rien ne va comme il faut… A croire que tout le monde ici est tordu et à envie de faire chier les autres par plaisir… Je me demande encore comment une soirée a pu finir ainsi, malgré les multiples altercations avec les videurs et les légères blessures de Melodie, la soirée semblait bien se finir, mais il ne manquait plus que ça : Une bagarre avec des mecs à moitié saoul qui pensent que le monde est à eux. Bien sur on aurait bien pu éviter tout ça… Seulement ils semblent avoir prit la voiture de ma nouvelle amie comme la leurs. La maltraitant sans pitié : essuyant leurs cigarettes sur le toit, sautant sur le capot, etc… Avant que j’ai pu réagir, j’entendis la voix de Melodie très faiblement, puis plus rien… Le léger poids sur mon dos disparut et très rapidement quelques uns de ces jeunes se retrouvèrent par terre, criant silencieusement leurs douleurs. L’un d’eux semble vouloir venger ses congénères, et vouloir frapper la rose funèbre qui me tenait compagnie pour la soirée. Ne pouvant décemment pas le laisser faire, je décide d’intervenir et stopper son bras avant qu’il n’ai pu exécuter sa penser.


« Si tu ne veux pas perdre ce bras, je te conseille de ne plus l’utiliser de cette façon »



Je commence à resserrer mon poing pour lui faire comprendre que nous ne jouons pas dans la même catégorie, et donc qu’abandonné avant de se blesser est sa meilleure option. Je sens son bras trembler, pensant d’abord que c’est son pouls, je desserre légèrement mon étreinte, mais fini par comprendre que c’était lui qui tremblait, pas de peu, mais il se met à rire à plein poumon. Bien que mes aptitudes exceptionnelles soient d’un niveau inférieur, elles ne me permettent pas d’anticiper les sournoiseries des autres. Je ne sais pas bien comment, mais tout à coup je sens comme une étrange chaleur familière sur la joue. J’y pose ma main puis la porte dans mon champ de vision pour voir ce qu’il en est, car je sens également quelque chose qui coule le long de celle-ci, pourtant il ne pleuvait pas. Du sang, voilà ce que je vois sur ma main, mon propre sang, ce n’est pas la première fois que je le vois, mais la première chose qui me vînt à l’esprit est le fait que Melodie ne doit pas le voir se blesser. Il se tourna vers elle pour voir si elle a été témoin de la scène. Elle semble choquer en me regardant, je ne comprends pas bien pourquoi, jusqu’à ce que je croise mon reflet dans une fenêtre. Je m’aperçois la joue complètement coupé, un morceau de peau pendant, mettant à nue mes muscles et un léger bout d’os : surement la mâchoire.
A croire que Adam aime vraiment la mise en scène, le clair de lune semble m’illuminer comme un projecteur, afin que personne dans la ruelle, ne puisse manquer le spectacle d’auto-guérison que j’offre gratuitement.


Etant à nouveau comme neuf, je me tourne à nouveau vers le jeune, qui aussi stupéfait que moi par son geste, lâcha un couteau et hurla de terreur. J’ai essayé, j’ai fais des efforts, mais là s’en est trop ! Je serre son bras au niveau du poignet jusqu’à celui-ci se brise, hurlant maintenant pour une véritable raison. Tombé sur ses genoux à cause de sa douleur, le type hurle à plein poumons en pleurant. Je l’avais bien prévenu, mais il ne m’a pas écouté… Par contre, ça me dérange vraiment… Afin de faire cesser ses cris, je dépose mes mains sur chaque côtés de sa tête, et tournant d’un coup sec, lui brise le cou, faisant cesser ce vacarme qui avait du réveiller pas mal de monde. De toute façon, il n’y avait aucun témoin potentiel, juste 2 ou 3 jeunes bourrés, et Melodie. Melodie… Je dois dire que sur le moment je l’ai complètement oublié, ayant assisté à tout le spectacle, elle devait-être morte de peur, bien sûr je pourrais la supprimer tout simplement, mais ce n’est pas vraiment une chose que j’ai envie de faire. Adviendra ce qu’il adviendra, les jeunes sont tous K.O, je me laisse donc aller contre un mur, m’adossant contre celui-ci et me laissa tomber sur les fesses. Ainsi elle pourrait comprendre qu’elle n’a rien à craindre et que la voie est libre maintenant.





Revenir en haut Aller en bas
Melodie Eilis




Arrivé le : 16/08/2012
Messages : 305
Date de naissance : 09/10/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Âge : 28 ans
Pouvoirs : Manipulation des Ombres / Tisseuse de Rêves
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Dim 23 Sep - 14:12

La soirée aurait pu être géniale : un chevalier plus ou moins servant, de la danse, un restaurant… Sauf qu’apparemment, le destin s’amusait à se mettre en travers de la route pour y déposer des obstacles aussi divers que variés : des vigiles à moitié idiots, des petites blessures et voilà un groupe de jeunes qui prenaient la voiture de Melodie pour un banc public. Sans la moindre délicatesse, elle en écarta un puis deux et tandis que le troisième menaçait de la frapper, Wade intervint : un véritable gentleman. Un sourire mi amusé mi perplexe fleurit sur le visage de la jeune femme qui se garda bien de répondre au commentaire narquois de son défenseur.

Et soudain, tout dérapa un peu plus. L’homme immobilisé par Wade passa à l’attaque et Wade fut touché. Un éclat argenté informa Mélodie que leur adversaire était finalement armé. En revanche, tout l’entraînement au monde n’aurait pu la préparer à ce qu’elle vit lorsque Wade se tourna vers elle. Un bout de peau pendait de sa joue, dévoilant les muscles et un peu d’os. La jeune femme frémit, plus choquée qu’elle n’était prête à l’admettre. Et sous ses yeux, se déroula un nouveau spectacle auquel elle était plus habituée qu’on pouvait le penser. Il fallait dire que lorsque l’on côtoyait Wolverine, c’était le genre de chose que l’on voyait plus souvent qu’à son tour. Aussitôt rassurée, elle sourit légèrement à l’intention de Wade et se contenta de laisser le coup d’un adversaire derrière elle, la traverser comme si elle n’était faite que de fumée. Néanmoins, elle ne réitéra pas l’expérience. La luminosité de la Lune l’empêchait de s’amuser autant qu’elle le voudrait. Ne souhaitant pas finir épuisée afin de terminer convenablement cette soirée, elle se retourna et assomma proprement celui qui voulait la blesser. C’était qu’elle n’avait pas de pouvoir de régénération, elle !!

Le dernier jeune se mit à hurler et instinctivement, elle s’avança, comme pour l’assommer mais les gestes de Wade le lui interdirent. Avant qu’elle ne puisse s’interposer, Wade brisa la nuque du jeune, le tuant sur le coup. Alors ça… Surprise, Melodie demeura un instant interdite, bataillant avec les préceptes des Xmen que Charles lui avait inculqué et forcé à apprendre par cœur. L’un des plus importants était : ne pas tuer des Humains mais aussi les protéger. Elle avait faillit à ces deux règles. D’un regard vide, elle contempla Wade, se demandant s’il comptait la tuer elle aussi. Au lieu de cela, il alla s’asseoir contre un mur. Par acquit de conscience, elle se dirigea vers le cadavre dont elle chercha le pouls sans quitter des yeux son « chevalier ». Constatant sa mort, elle soupira et se releva pour s’approcher de Wade. Elle prit soin de s’arrêter à une distance prudente. D’une voix calme, elle brisa le silence.

« C’était de la légitime défense. Que comptes-tu faire ? »

Elle savait qu’elle devrait appeler les autorités et l’Institut. D’ailleurs, à cet instant, son téléphone vibra. Elle soupira, agacée puis décrocha. S’en suivit une courte conversation durant laquelle sa voix oscillait entre la colère et la résignation. Quand enfin, elle raccrocha, elle murmura.

« Quelqu’un va venir s’en occuper. Il te faut un abri pour quelques jours. Viens. »

Elle franchit la distance qui la séparait de lui afin de lui tendre la main sans le quitter des yeux. Dans ses prunelles noires, aucune trace de peur n’était visible.


Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Wade W. Wilson




Arrivé le : 28/06/2012
Messages : 191
Date de naissance : 07/04/1993
Age derrière l'ordi : 24
Diamant Reçus Diamant Reçus : 0
Coup de Coeur Coup de Coeur : 1
Pseudo : Deadpool
Sexe : Masculin
avatar



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   Jeu 27 Sep - 17:41

Rp Terminé :D


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il suffit de peu de choses... [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il suffit de peu de choses... [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'aime deux choses
» [Levy, Marc] Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites
» Les choses à changer à Disneyland Paris
» [J'ai Lu] "Le Livre des Choses Perdues" de John Connolly:
» Il y a des choses qu'on ne peut pas combattre
Compteur de Mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative New York Adventures ::  :: 
•••
•••
Premiers Pas
 :: Exemples de RPs
-