Mélodie Eillis

Les X-Men voient leurs rangs grossir puisque désormais, l'une de leur enseignante a rejoint New York. Un tourbillon traverse les couloirs de l'Institut de Charles Xavier !

Bienvenue à toi Melodie Eilis !





Abel Cohen

La silhouette du géant hanté se dessine dans nos rues. Son visage presque d'outre tombe est dans l'esprit de certains criminels, est synonyme d'Enfer. Désormais il veille sur nos chers concitoyens !

Bienvenue à toi Abel Cohen !





Nathaniel Drakul

La mutation génétique de sa famille a donné naissance à tout un mythe. On les nommes vulgairement vampires, mais en réalité, toute sa lignée est composée de mutants.

Bienvenue à toi Nathaniel C. Drakul !





Pamela Isley

Amis de la nature, ne soyez plus inquiets pour nos amis les plantes, désormais Poison Ivy est là pour faire entendre leurs voix !

Welcome to Poison Ivy !





Hal Jordan

En plein jour ou dans la nuit noire - Nul mal n’échappe à mon regard - Que ceux qui devant le mal se prosternent - Craignent la lumière des Green Lanterns !
Désormais Green Lantern veille lui aussi sur New York. Nos citoyens connaissent un nouveau bol d'air !

Bienvenue à toi Green Lantern !





Rémy Le Beau

Gambit arpente désormais dans nos rues, mais ce soir, le fait-il au nom des X-Men ou bien pour commettre quelques fripouilleries dont il a le secret ?

Bienvenue à toi Gambit !





Nora Winters

Equilibre et voix de la raison de la tristement célèbre Poison Ivy, sa douceur suffira-t-elle à maintenir la belle plante sur le droit chemin ?

Welcome to Nora Winters !





Loki Laufeyson

Que New York tremble, le divin du mensonge semble bien revanchard dans nos rues, qu'inventara-t-il pour nous rendre la vie impossible ?

Bienvenue à toi dieu de la malice ! !





Holly Robinson

La célèbre comparse de Catwoman hante désormais nos rues. Quelle diablerie va-t-elle inventer pour secouer les New Yorkais ? Que les autorités se méfient de son sourir ravageur !

Bienvenue à toi Hollydays !





Elly D. Kenuo vient de nous rejoindre !
Bienvenue parmi nous ! Éclate toi bien !

Les Nouveautés du Forum en Temps Réel


Nous comptons 54 habitants sur le forum, et nous n'attendons que toi cher/e visiteur/teuse !
Première animation RP lancée
Event I Chapitre I



► Désormais, les personnages féminins de type félin inscrits après le
26 août 2012 seront refusés. Seuls les prédéfinis et scénarios de ce type
sont acceptés.



► Désormais, les groupes des Indépendants & des rebels sont
fermés pour les personnages inventés. Seuls les scénarios, prédéfinis
et personnages inspirés des BDs sont acceptés dans ces groupes.



Partagez | 
 

 Rencontre (PV Nolan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angel E. Watts




Arrivé le : 26/07/2012
Messages : 336
Date de naissance : 21/11/1988
Age derrière l'ordi : 28
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Pseudo : Black Cat
Âge : 20
Sexe : Féminin
Pouvoirs : ceux des Félins en plus d'une combinaison en nano robots et un bracelet holographique .



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rencontre (PV Nolan)   Dim 29 Juil - 13:06

Angel avait un peu découvert la ville et bien sur elle avait très vite trouver un petit logement si on peut dire , elle n’avait fait que suivre quelque chat qui l’avais mener à un hangar désaffecter mais avec le strict minimum pour vivre , donc de l’eau et un terrain de chasse , et bien sûr de quoi s’amuser . Bref le paradis des chats, sauf que pour le moment il n’y a rien qui brille ici et forcement Angel n’aime pas ça. Elle alla alors en ville utilisent son bracelet hologramme pour avoir une apparence normale, pour trouver enfin quelque chose qui la fit sourire. Elle regarda alors la machine à faire des images, et oui il y a beaucoup de différence entre son époque et celle-ci, et bien sûr Angel ne connais pas tout de celle-ci mais passons. Il passera la machine un évènement assez intéressent un rassemblement de personne assez riche et les quelque image des bijoux des jeunes, ou vieilles, femmes avait plu a Angel qui si rendit sans plus tarder. Elle modifia alors sa tenue pour avoir un robe noir près du corps, maquiller coiffer avec un sac et des talons tout pour plaire. Et comme tout femmes elle réussit à trouver sa première proies, un homme d’une trentaine d’année qui avait l’air d’aimer les femmes, Angel le bouscula alors s’excusent alors tout en ramassent son sac expliquant elle avait perdu son amie et qu’elle ne voulait pas se rendre seule a la soirée. C’est dans ce moment-là qu’on est heureuse d’être une femme et que notre cerveau ne se situe pas dans un boxer. Bref Angel lui fit du charme tout en finesse avec le sourire avant que se dernière ne lui proposer d’y aller avec elle et que quand elle retrouvera son amie ils se séparent. Elle accepta alors lui prennent le bras pour entrer avant de se retrouver avec un verre de champagne à la main , elle n’avait aucune idée de ce que c’était mais ça lui donner vraiment pas envi sur le coup , surtout pour une fan de lait . Elle se sépara alors doucement du vieux en faisant coucou à une femme qui lui répondit, ça marche à tous les coups. Angel roula alors des yeux en s’éloignent repèrent quelque bijoux qu’elle s’amusa alors à voler très discrètement, mais que sur les femmes, les bijoux des hommes était …moche, des chaines en or ou argent, des grosses montres bling-bling, tout façon Angel ne savait pas lire l’heure alors franchement …. Et elle ne connaît pas encore bien toutes les choses de ce monde. En tout cas elle trouver beaucoup de bijoux qui brille , et les femmes était tellement occuper a se pavaner devant les hommes qu’elle ne sentait rien de ce que Angel faisait mais bon la soirée avait à peine commencer quand elle entendit de la musique …. Elle se dirigea alors vers le lieu qui en faisait, c’est la première fois qu’elle en entend de la vrai en directe alors forcément elle est un peu plus fasciné qu’autre chose. Elle regarda alors le jeune pianiste en question. Assez grand les cheveux un peu loin mais coiffer un costume peut-être un peu trop grand en tout cas on aurait dit mais bon il était vraiment habile de ces doigts, le seul défaut que pouvait avoir le jeune homme serais d’avoir un peu abusé du parfum sur lui mais rien de plus. Angel s’approcha alors pour l’écouter son verre à la main, elle n’y avait pas touché une seule fois. Angel observa surtout ces doigts glisser sur les notes blanche et noir du gros clavier pour raisonner d’une façon vraiment magnifique en sortent du capot de cette machine, c’était assez bizarre comme machine à faire la musique, Angel connaisse les disques, les micros disquette, ou encore les boite à musique avec la manette sur le coter, mais pas ce genre d’instrument …. C’était vraiment quelque chose de bizarre et fascinant en même temps. Elle resta près du jeune homme sans dire un mot écoutent juste la musique avec le sourire avant d’enfin rompre le petit silence entre eux.

C’est quoi … ?

Angel voulais apprendre après tout, elle ne connaisse pas grand-chose de ce monde et voulais en savoir plus surtout qu’elle va y rester un bon moment, et même si elle pouvait partir elle n’en avait pas envi le moins du monde. Faut dire aussi entre un monde en ruine, ou plus personne ne vous attend et ici ou il y a encore des arbres et de la verdure, et en plus de vrai chats, pas des clone ou des demi robots voir même des hologrammes le choix et vite fait après tout.


Code by Holliday
Angel Evangeline Watts
の [André Berthiaume]
"Nous portons tous des masques, mais vient un temps où on ne peut plus les retirer sans s’arracher la peau."


Revenir en haut Aller en bas
Nolan Stark Potts


The Show Must Go On

Arrivé le : 29/05/2012
Messages : 86
Date de naissance : 08/03/1984
Age derrière l'ordi : 32
Diamant Reçus Diamant Reçus : 2
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Pouvoirs : Technocontrôle - Venom


The Show Must Go On

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Lun 30 Juil - 20:13


Cela faisait peu de temps que l'égaré était “arrivé en ville”. Passé les urgences liées à ses origines, il avait fallut pourvoir à celles qui tenaient de la survie, du quotidien : identité, papiers, logement, emploi... Ces dernières semaines n'avaient pas été de tout repos, mais Nolan ne s'en plaignait pas. Trop occupé pour prendre le temps d'une halte – même brève – son esprit avait toujours été occupé et il ne subissait donc que de brefs “contre-coups” jusqu'à présent. Sa chance dans son malheur n'était autre que son optimisme qui était au moins à la hauteur de sa malchance.

Le naufragé avait trouvé un emploi dans un domaine qui lui convenait parfaitement : la musique. Bien sûr, il ne l'avait pas trouvé sans une certaine aide. Il travaillait pour le compte d'organisateur de soirées mondaines durant lesquelles j'étais payé pour simplement m'adonner à l'une de mes passions : le piano. Il accompagnait parfois d'autres musiciens ou des chanteurs, mais il n'était pas rare qu'il soit seul assis devant les touches. Plus qu'alimentaire pour lui, il vibrait au fil des notes et oubliait tout ce qui l'entourait, le présent, le passé, le futur, plus rien n'avait de sens si ce n'était la mélodie qui prenait vie. C'était une sorte de thérapie qui lui permettait pour quelque jour, une évasion illusoire, mais surtout qui lui offrait la possibilité de maintenir un semblant d'équilibre intérieur. Ce bien être lui permettait à chaque fois de ne pas se réfugier à chaque représentation, dans un trou de souris, lui qui n'aimait que trop peu s'exposer aux regards des autres.

Ce soir, dans l'une des demeures du quartier le plus riche de New York, était donné une réception. L'égaré en ignorait la raison et d'ailleurs, cela ne l'intéressait pas. A vrai dire, même l'argent n'était pas sa motivation réelle. Ce qu'il aimait par dessus tout, c'était jouer et contrairement à beaucoup, c'était en souriant qu'à chaque fois il se rendait sur son lieu de travail. Il était difficile de croire, lorsque Nolan ne travaillait pas, qu'il était pianiste. Son allure, ses cheveux en désordre, sa barbe rarement rasée dès lors qu'il ne travaillait pas, ses vêtements... Au mieux il pouvait passer pour une sorte de rocker grunge complètement fou. Ce soir cependant, et comme pour chaque embauche, il avait adopté une tenue de circonstance : costume blanc, chemise blanche, nœud-papillon tout aussi clair, barbe parfaitement rasée et cheveux propres, attachés, démêlés.

Assis derrière les touches qu'il caressait comme d'autres le feraient d'un corps de femme, cela faisait déjà bien deux heures que la réception avait débuté. Nolan n'aurait jamais pu le dire, n'ayant plus conscience du temps lorsqu'il s'adonnait à un instrument aussi noble que le piano ou le violon. Ce qu'il se passait autour de lui en cet instant ? Le naufragé n'en avait pas réellement conscience comme si les actions autour de lui étaient ralenties. Il commençait les premières notes d'un morceau lorsqu'on lui apportai un verre d'eau ainsi qu'un petit sandwich : la pause arrivait.

Spoiler:
 


Il devait être au milieu de son morceau lorsque le jeune homme réalisa qu'il n'était pas seul. Ce fut d'ailleurs la sensation d'être observé qui lui fit ouvrir les yeux. La saluant d'un sourire et d'un mouvement de tête, il n'avait pas l'habitude de ne pas être perçu comme un meuble au mieux, papier peint au pire. Dans ce genre de soirée, on ne faisait pas grand cas du “petit personnel”. Sa surprise grandit lorsque la jeune femme l'interrogea sur ce qu'il jouait. Du moins, c'était en ce sens qu'il comprit la question. Se décalant légèrement sur le banc, il invita du regard la jeune femme à s'assoir. Selon Nolan, il n'y avait aucun autre endroit mieux placé pour entendre le son d'un piano. Aimant partager son goût pour l'instrument et appréciant rencontrer des amateurs de musique ce qui visiblement était le cas de cette inconnue.

« Endless Love... » Répondit-il doucement, pensant toujours que l'objet de la question était le morceau. Et lorsque les dernières notes moururent sous ses doigts et que seuls les éclats de voix s'élevaient, Nolan se tourna vers son interlocutrice en lui tendant la main pour des présentations plus convenables :

« J'ai l'impression que ce genre de soirée mondaine ne vous passionne pas énormément, je me trompe ? Je suis Nolan. »

Nolan. Juste Nolan. Pas d'invention de nom, il n'en avait pas envie. Lorsque le naufragé se sentait aussi bien, il ne voulait plus réfléchir et risquer de s'embrouiller les idées lui-même. On pouvait presque considérer que d'une certaine manière, il planait.

Ses doigts s'emparèrent du verre d'eau dont il bu le contenu avant de saisir le sandwich triangulaire certainement au thon, les saumon, le foie gras et le caviar étaient réservés aux invités. Malgré cela, l'égaré d'un geste proposa de le partager avec l'inconnue. Pour une fois qu'on ne venait pas converser avec lui à l'impérative... Il ne manquerait pas une occasion de faire de nouvelles rencontres.

« C'est ma pause d'un quarte d'heure » Justifia-t-il les raisons pour lesquelles il ne jouait plus.



On dit que la foudre ne frappe

jamais deux fois au même endroit...

La poisse elle, ne se gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Angel E. Watts




Arrivé le : 26/07/2012
Messages : 336
Date de naissance : 21/11/1988
Age derrière l'ordi : 28
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Pseudo : Black Cat
Âge : 20
Sexe : Féminin
Pouvoirs : ceux des Félins en plus d'une combinaison en nano robots et un bracelet holographique .



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Lun 30 Juil - 21:17

Angel le regarda alors comme fasciner que de la musique ou en tout cas du son puisse sortir d’un machine aussi grosse, elle avait regardé a plusieurs fois pour trouver un lecteur de cd ou de micro disque mais rien à faire c’était que du bois. Ou en tout cas cesse que c’est nano robot lui on dit quand elle a passé deux doigt sur le bord du piano pour analyser l’objet et trouver des infos dans la base de donner. Elle finit alors pas s’assoir sur le banc à coter de lui posent la coupe de champagne sur le sol pour bien tenir sa fausse robe et enfin s’assoir doucement près du jeune homme en question.

C’est vraiment ravissant, le son qui sort me donne des frissons …

Elle le regarda alors avec un grand sourire les yeux un peu brillant comme à chaque fois qu’elle aime quelque chose, elle aurait bien embarqué les deux pour son chez soi mais ça rentre pas vraiment dans le sac. Angel pris alors doucement la main du jeune homme pour le saluer.

Angel … est non je ne suis pas très à l’aise parmi tous ces gens qui ne vous regarde que par rapport à une compte en banque, ou bien qui ne vous regarde pas dans les yeux mais plus dans le décolleter.

Faut bien l’avouer aussi que la jeune Angel n’avais pas choisie la robe la plus habiller. Très dénudé devant mais aussi derrière, de quoi plairent aux hommes mais surtout de distraire leurs attentions soit de leurs femmes soit d’eux même pour chiper quelque truc. Elle le regarda alors à présent manger et boires. Ça sentait le thon d’ici, une des rares choses qui ne brille pas que Angel vole assez souvent avec le poisson frais aussi et le lait, mais chut. Elle prit alors doucement la main du jeune homme, l’autre main se posent sur la cuisse de ce dernier, pour approcher le sandwich en question de ces lèvres pour mordre un bout de se dernière lancent un regard assez sensuelle au jeune musicien en même temps avant de se lécher doucement les lèvres pour manger le bout. Elle avala alors doucement laissent sa langue récupère le peu de mayo qu’elle avait au coin des lèvres vue de près tout ça pouvait être très pervers mais Angel était quand même pure et ne savait absolument pas tous les choses de l’amour et encore moins du sexe. Une chose et sur elle sait provoquer les hommes et elle adore leurs faire perdre leurs moyen.

Je dois avouer que je suis plus fan du saumon que le reste des mets qui se trouve sur les tables, je suis quelqu’un d’assez simple et je n’aime pas particulièrement quand c’est trop gras ou salé

Ce n’est pas pour autant qu’elle fait attention à sa ligne, elle mange des bonbons, de la mayo avec le thon, et d’autre truc assez sucrée qu’elle partage avec les chats qu’elle trouve. Bref pour le moment elle se régale avec le bout de sandwich qu’elle avait piqué. Elle lui piqua même un peu d’eau, une ou deux gorger, elle avait même failli se griller tout seule en donnent des coups de langue dans l’eau mais elle c’était retenue au dernière moment.

Je ne suis pas fan non plus de leurs …. Champagne…

Elle a hésité un moment ne sachent pas comment s’appeler se machin jaune pisse pétillant, cherchent vite les infos dans la base de donner. Mais elle avait enfin trouvé. Juste à temps en plus, mais bon, elle laissa alors ces doigts se poser sur les touche sans appuyer dessus pour pas se faire griller non plus ça serais con quand même.

Comment ça fonction ? Je ne pense pas que juste appuyer sur les touches produise un son, si... ? Je suis désoler si mes question sont un peu nunuche, mais je trouve ça assez impressionnent d’un… piano aussi gros puisse faire une musique aussi légère.

Elle le regarda alors encore en train de manger avant de prendre la serviette juste poser sur sa cuisse pour venir lui retirer la mayo du coin des lèvres doucement avant de le laisser finir les explication avec le sourire alors que les gens autour d’eux continuer de parler , on aurais dit un poulailler pour riche , bon certain avait perdu pas mal au passage d’Angel mais il était tellement vantard qu’il ne se rendais pas compte qu’il leurs manquer quelque chose , et c’était que le début de la chose en plus de ca .


Code by Holliday
Angel Evangeline Watts
の [André Berthiaume]
"Nous portons tous des masques, mais vient un temps où on ne peut plus les retirer sans s’arracher la peau."


Revenir en haut Aller en bas
Nolan Stark Potts


The Show Must Go On

Arrivé le : 29/05/2012
Messages : 86
Date de naissance : 08/03/1984
Age derrière l'ordi : 32
Diamant Reçus Diamant Reçus : 2
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Pouvoirs : Technocontrôle - Venom


The Show Must Go On

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Mar 7 Aoû - 18:36


« Enchanté. » répondit l'égaré lorsque les présentation furent faites. Le regard pétillant n'échappa guère à Nolan qui connaissait cette étincelle : la soif d'apprendre. La quête de savoir. Rarement le curieux avait eu de la compagnie s'intéressant sincèrement à l'un de ses instruments de musique, sinon son préféré. Un rire discret – il n'était qu'un employé et ne pouvait se permettre de se faire remarquer – quitta ses lèvres lors de la remarque d'Angel sur les regards des invités.

« L'ivresse aidant, attendez-vous de la part de ceux qui présentent le mieux commencent à avoir des gestes déplacés. A croire que l'argent diminue la taille cérébrale des puissants de la ville. »

L'égaré ne c'était pas attendu à une telle réaction de la part de la jeune femme lorsqu'il lui avait proposé de partager son repas de soir. De toute évidence, cela pu se lire au visage qu'il arbora. D'ailleurs, il en était particulièrement mal à l'aise, n'étant pas habitué à ce genre de méthode de séduction car d'un regard extérieur comme celui de Nolan, il s'agissait bien de cela dans son attitude. Bien sûr la chose flattait son égal d'homme, comment en aurait-il pu être autrement ? La jeune femme était séduisante, elle avait ses atouts. De plus, le naufragé pouvait lire qu'elle était intelligente, maligne. Pourtant quelque chose clochait dans la sculpture qui se modelait face à lui : que faisait-elle ici ?

De toute évidence, elle n'était pas à sa place. D'ailleurs, elle-même reconnaissait ne pas être particulièrement familière avec ces “civilités” de la “haute”. Pourquoi sa présence ? Venait-elle pour se restaurer et boire à l'oeil ? L'égaré en doutait. Ses soupçons furent confirmés lorsque de nouveau, la voix d'Angel fit vibrer ses tympans pour délivrer ses paroles. “Leur champagne” ? Que cela signifiait-il ? Peut-être rien du tout, mais l'esprit affuté du musicien était intrigué, en alerte.

De nouveau la surprise gagna le jeune homme balayant au passage toute gêne. Il venait de réaliser : la question n'avait pas été à propos du morceau, mais de son instrument en lui même.

« Le piano ? » Fit-il en ouvrant davantage les yeux. « Je pensais que votre question portait sur le morceau et non sur l'instrument... Réellement, vous ne connaissez pas le piano ? »

Comment cela se pouvait-il ? Nolan en était certain, même à cette époque – et pour preuve en découlait ses activités professionnelles – le piano était un instrument courant. Comment pouvait-elle ignorer cela ? D'où venait-elle ? L'égaré nageait de plus en plus chaque seconde dans l'océan qui se profilait à l'horizon. Appréciant cependant le soif de connaissance d'Angel, le naufragé se lança de bon gré dans les explications.

« En appuyant sur la touche du piano on exerce une force vers le bas. Cette force par intermédiaire d'un levier va s'exercer vers le haut. Puis grâce à la partie située en-dessous de l'étouffoir et du marteau qui s'appelle la noix ces deux vont s'articuler, l'étouffoir va se décoller de la corde et le marteau va frapper la corde ce qui crée le son. » Expliqua-t-il en désignant les touches de l'index. « Elle a pour but de rapprocher les marteau des cordes donc le son va être moins fort car la force que l'on va exercer sur la touche va être plus faible. On l'appelle sourdine. » Poursuivit-il en se penchant vers l'arrière pour montrer du pied la pédale de gauche. Il désigna ensuite la pédale suivante : « Elle n'est pas sur tout les pianos, elle va faire glisser une bande de feutrine entre le marteau et la corde. Le son va donc être étouffé elle a pour rôle d'être une deuxième sourdine qui sera beaucoup plus puissante que la seconde, plus utilisée pour ne pas déranger les voisins... ». Enfin, il passa à la dernière : « Elle a pour but de ne pas faire revenir les étouffoirs après avoir joué la note. La corde va donc continuée de vibrer donnant un effet de résonance, d'ou elle tient son nom :“pédale de résonance”. »

Ses derniers mots moururent et l'égaré réalisa qu'il venait littéralement de donner un cours comme le faisait son père lorsque lui-même s'égarait dans les explications de l'une de ses nouvelles invention. Lui qui l'avait si souvent reproché à son ascendant réalisait seulement à quel point sur ce genre de chose, il lui était semblable à ceci près : son domaine était la musique, l'art de son père : les inventions qui font avancer le monde. D'ailleurs, nombreux furent les reproches de personnes “bien intentionnées” ou de l'entourage de ses parents. Si les choses n'avaient pas toujours été dites clairement, les sous-entendus et les silences avaient été, pour Nolan, particulièrement explicites.

« Toutes mes excuses, je vous ai fait un véritable mode d'emploi alors que peut-être quelques mots vous auraient suffit... »

Un regard discret vers l'horloge fut lancé, ceci afin de ne pas perdre son emploi bien sûr et ne pas se laisser déborder par le temps filant plus vite encore qu'il ne l'imaginait.

« Si je puis me permettre, pourquoi venir ici alors que de toute évidence, vous ne passez pas une bonne soirée en leur compagnie. Pour ma part, je travaille et lorsque je joue, je peux m'enfermer dans ma bulle. Vous en revanche, pourquoi vous infliger une telle compagnie ? »


On dit que la foudre ne frappe

jamais deux fois au même endroit...

La poisse elle, ne se gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Angel E. Watts




Arrivé le : 26/07/2012
Messages : 336
Date de naissance : 21/11/1988
Age derrière l'ordi : 28
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Pseudo : Black Cat
Âge : 20
Sexe : Féminin
Pouvoirs : ceux des Félins en plus d'une combinaison en nano robots et un bracelet holographique .



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Mar 7 Aoû - 20:30

  • Angel croisa alors doucement les jambes en faisant attention au piano bien sûr, sauf que ça ouvrait encore plus la robe qu’elle porter, mais après tout elle s’en fiche complètement, elle n’était pas là pour attirer les regards ou du moins ca pouvais quand même lui servir. Elle écouta alors les explications sur le piano tout en le regardent faire avec attention, elle qui n’avais jamais vue une telle chose, elle c’était même lever pour aller regarder dans le piano quand Nolan toucher les pédale ou les touche pour voir de quoi il parler.

    Don si je comprendre bien selon la force et les pédale le marteau tape sur les corde pour produire un son plus ou moins fort, et selon les touche la note produit n’est pas la même ….

    Elle le fixa alors dans les yeux toujours aussi intéresser par l’instrument .avant qu’il ne lui demande ce qu’elle faisait ici, elle se voyer mal lui dire « je pique les bijoux des grosses poulettes sans cerveau ». D’un coter il n’avait pas tort tout à l’heure les gestes aller être de plus en plus déplacé avec le champagne mais Angel se laisser rarement tripoter sans rien dire, et dans ce genre de cas c’est rarement ces point les plus sensible qui sont câliner. Bref elle le regarda avec le sourire.

    On va dire que je travaille aussi, à ma façon .

    Elle avait déjà commencer à travailler d’ailleurs en piquant quelque bijoux par ci par là , les portefeuille ne l’intéresse même pas , faut dire aussi que pour Angel les papiers vert ne servait à rien sauf a décorer le plafond pour faire fuir les pigeons grâce au vent . Mais bon ca personne le sais vue qu’elle est dans un hangar désinfecter de poisson, mais ce n’est pas pour autant qu’elle sent mauvais au contraire. Elle continua de fixer le jeune homme avec le sourire.

    Mais je ne veux pas t’empêcher de travailler... si tu veux je peux repartir dans la foule de requin et autre poissons puant …. ?

    Angel adore jouer avec les sentiments des hommes c’est assez drôle par fois de voir comment il réagisse assez vite aux choses. elle le regarda alors finir de manger et boire si il le voulais sinon Angel le ferais pour lui après tout comment refuser du thon , quoi que le saumon est pas mal non plus elle en chiperait certainement avant de partir pour nourrir tout la famille au hangar, enfin famille est un bien grand mot , c’est juste des chat qui l’ont adopter en quelque sorte , puis elle a fait son domicile chez eux dans un coin bien en hauteur avec des billets qui pende et les bijoux aussi , et tous les matin elle est réveillée par le reflets du soleil dans les bijoux , un pur plaisir pour elle mais passons pour le moment elle est pas à la maison , juste à une fête ringarde ou elle s’ennuient a mort enfin jusque-là elle s’ennuyer avant de prendre des cours de piano si on peut dire . Elle le regarda alors intensément dans les yeux.

    Ça te surprend tant que ça qu’une fille comme moi viennes dans une soirée bling bling pour travailler ? Je sais que je n’ai pas l’air à ma place la dedans mais je t’assure que j’y trouve mon compte .

    Surtout sur les autre d’ailleurs, mais bon après tout chacun fait comme il doit faire. Elle regarda alors de temps en temps les inviter pour repérer les prochains bijoux qu’elle pourrait voler.

    Excuse moi je reviens…. Je vais me repoudrer un peu

    Dans le langage angelien ca voulais dire « bouge pas mon coco j’ai trouvé un truc à chiper » se qui arriva d’ailleurs, Angel piqua discrètement plusieurs bijoux et diamant avant de revenir près du jeune musicien

    je t’ai pas trop fait attendre j’espère ^^.


Code by Holliday
Angel Evangeline Watts
の [André Berthiaume]
"Nous portons tous des masques, mais vient un temps où on ne peut plus les retirer sans s’arracher la peau."


Revenir en haut Aller en bas
Nolan Stark Potts


The Show Must Go On

Arrivé le : 29/05/2012
Messages : 86
Date de naissance : 08/03/1984
Age derrière l'ordi : 32
Diamant Reçus Diamant Reçus : 2
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Pouvoirs : Technocontrôle - Venom


The Show Must Go On

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Mar 21 Aoû - 12:04


L'égaré acquiesça de la tête lorsque la jeune femme traduisit sa compréhension de ses explications quant au piano et à la manière dont il fonctionnait. Elle avait parfaitement saisit son mode de fonctionnement immédiatement ce qui provoqua un sourire et rassura le naufragé sur le fait de ne pas avoir submergée la jeune femme de ses longues explications détaillées alors que pour beaucoup, un simple “une touche égal un son” aurait suffit. Pas pour elle cependant, Nolan l'avait senti inconsciemment, il était certain que le vague n'aurait pas satisfait la demoiselle à côté de lui.

La surprise se traduisit par un haussement de sourcils de la part du musicien lorsque Angel affirma travailler elle aussi ici ce soir, mais à sa manière. Beaucoup de chose passèrent par la tête de l'égaré. Que pouvait-elle faire ici ? Elle se trouvait en tenue de soirée, elle était séduisante et provocante dans sa tenue. Les convives étaient pour la plupart mariés, tous riches... Une amante cachée ? Mécontente ? Avait-elle était payée pour paraître au bras de l'un de ses hommes pour la soirée ? Au milieux de tant d'argent tout était possible et envisageable. Certains avaient des idées à la taille de leur compte en banque ici...

Nolan fronça les yeux lorsque la jeune femme lui signifia à sa manière, qu'elle l'avait vu observer l'heure avec inquiétude.

« Vous ne me dérangez pas, soyez en assurée. C'est simplement... Regardez par dessus mon épaule, l'homme plutôt imposant dans le fond avec le crâne dégarni. C'est l'organisateur de cette soirée. Il n'est pas très commode et je tiens à ne pas perdre ma place. Quelqu'un c'est suffisamment donné de mal pour que je l'obtienne. Depuis le début de la soirée, il a déjà fait mettre trois serveurs à la porte. »

L'égaré détestait passer pour plus rustre qu'il ne l'était. Il n'était pas très adroit, et même très maladroit, mais à moins de l'exaspérer au plus au point, il ne supportait pas une impolitesse injustifiée.

De nouveau, la surprise du naufragé lui fit hausser les sourcils. Il n'était pas certain de tout comprendre. Bling-bling ?

 « Oui je suis surpris. De toute évidence, vous n'êtes pas employée ici, sans quoi vous connaîtriez le tempérament de cet homme la-bas. De plus vous êtes jeunes et ici les hommes sont, soit mariés, soit il ont l'âge d'être votre père. Vous n'êtes pas familière avec les usages de ce milieu, cela se voit, vous n'êtes pas assez blasée par tout ce luxe. Vous n'accompagnez de ce fait personne ici. » fit-il remarquer, réfléchissant tout en parlant. « J'en déduis que vous ne faites pas partie des invités alors qu'ils sont trillés sur le volet, il n'y a que des notables. Rester entre personnes riches doit sans doute les rassurer. Je ne sais pas. Toujours est-il que j'en viens à la conclusion suivante : vous vous êtes introduite ici par ruse. »

Si Nolan n'avait pas hérité du génie de son père dans ses inventions, il n'en restait pas moins un excellent observateur. Fonctionnant à l'image d'un ordinateur, le musicien avait un sens du détail et de l'observation particulièrement aiguisé.

« Ai-je vu juste ? »

Depuis le début de leur échange, l'égaré s'exprimait à une voix inaudible pour les autres convives, d'une part pour ne pas attirer l'attention sur lui et d'autre part, pour n'être entendu que de son interlocutrice.

Mais déjà la jeune femme lui échappa pour se rendre aux commodités, disait-elle. Le naufragé reporta son attention sur les convives, certain d'avoir vu juste. Derrière chaque visage pour Nolan, se dissimulait des information sur la toile d'où il enregistrait en mémoire les données. C'était de cette manière qu'il identifiait les convives de ces soirées, cela pour en jamais faire d'impair. Si tous lui étaient étrangers, pour tout habitant originel de ce monde, ce n'était pas forcément le cas. Il y avait de nombreuses sommités de New York lors de certaines soirées pour lesquelles il était musicien.

Rapidement, la jeune femme revint près de lui et Nolan signifia qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter pour si peu.

« Alors, ai-je vu juste ? » demanda-t-i de nouveau.


On dit que la foudre ne frappe

jamais deux fois au même endroit...

La poisse elle, ne se gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Angel E. Watts




Arrivé le : 26/07/2012
Messages : 336
Date de naissance : 21/11/1988
Age derrière l'ordi : 28
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Pseudo : Black Cat
Âge : 20
Sexe : Féminin
Pouvoirs : ceux des Félins en plus d'une combinaison en nano robots et un bracelet holographique .



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Mar 21 Aoû - 15:48

  • Angel écouta alors les explications du jeune musicien, elle le regarda alors après s’être assit près de lui.

    Hum, tu es bien plus intelligent que tu le fais croire en tout cas, mais tu as raison, je ne fais pas partie de leurs monde je les libère juste de quelque poids mort. Je suis entré grâce à un vieux pervers comme quoi les tenues sexy sont toujours utiles dans ce genre de situation …. Mais maintenant que la soirée se fini je ferais mieux de partie pour éviter quelque désagrément.

    Elle s’approcha alors du jeune pianiste pour l’embrasser sur la joue et lui mettre quelque bijou dans la poche, elle avait besoin d’une diversion après tout

    Je suis désoler mais c’est la seule solution pour moi de partir, a charge de revanche

    Le pauvre avait était des plus aimable avec elle et elle allait le faire passer pour un voleur. Elle s’en voulait un peu sur le coup mais bon c’est plus fort qu’elle. puis faut bien qu’elle sorte de là elle se fera peut-être pardonner un jours en tout cas elle s’éloigna avec un sourire qui annonce rien de bon avant de lui faire signe de regarder dans sa poche avant de trouver la femme à qui appartient le collier de diamant qu’il avait en main pour lui dire qu’il se trouver là-bas . Tout s’écharna alors très vite, une femme puis deux …. Et ainsi de suite à crier au vole alors que Angel disparue assez facilement dans la foule sortent même par la grande porte pour monter dans une voiture quelconque pour changer son apparence et reprendre sa tenue de voleuse et monter sur les toit pour regarder la scène avec un grand sourire , c’était assez drôle quand même de voir comment les riche son attacher à des bijoux comme ça et qu’il accuse le première venue , ou le première qui se trouve avec un des bijoux mais aucun des autres . Pauvre pianiste quand même, elle ne pouvait quand même pas le laisser se faire arrêter comme ça, elle laissa quand même la voiture de police s’éloigner de la fête pour intervenir sautent sur le toit pour les faire s’arrêter, assomment le premier policier pour ensuite s’attaquer au deuxième sous les trait dans chat avant de regarder le pianiste assit sagement a l’arrière de la voiture derrière la grille main attacher dans le dos

    tu m’en veux énormément ou juste un p’tit peu? C’était la seule façon pour moi de sortir de là, puis c’est plus facile d’accuser le p’tit personnel qu’une jolie femme qui c’est incruster sous les yeux de tout le monde tu ne penses pas ?

    Elle commença alors à chercher les clés sur le policier par terre, sauf que douer comme elle est, elle était encore dans la voiture et elle appuya sur la pédale d’accélération. Gros problème, Angel n’a jamais appris à conduire alors forcément quand cette dernière commença à partir elle prit le volent sans trop savoir quoi faire

    comment on arête se truck?

    Soit ça se fini en douceur soit il finesse dans un mur.


Code by Holliday
Angel Evangeline Watts
の [André Berthiaume]
"Nous portons tous des masques, mais vient un temps où on ne peut plus les retirer sans s’arracher la peau."


Revenir en haut Aller en bas
Nolan Stark Potts


The Show Must Go On

Arrivé le : 29/05/2012
Messages : 86
Date de naissance : 08/03/1984
Age derrière l'ordi : 32
Diamant Reçus Diamant Reçus : 2
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Pouvoirs : Technocontrôle - Venom


The Show Must Go On

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Lun 27 Aoû - 18:29


Nolan n'avait jamais été de ceux à juger d'un chocolat, sur son emballage et son instinct lui dicta de prévenir la jeune femme, de se montrer prudente. Il savait qu'ici aussi, certains hommes pouvaient tenir du porc. Une demoiselle de sa trempe serait un met de choix pour quelques gras du ventre cherchant à se rappeler qu'un jour, bien que lointain, eux aussi furent jeunes, peut-être même qu'ils furent jadis séduisants...

« À trop jouer avec le feu, vous pourriez vous brûler. Méfiez-vous certains pourraient vouloir user de la violence parce que bien trop ivre... »

Si seulement il avait su... S'il n'avait pas été aussi naïf que d'accorder un minimum de confiance à une inconnue qui le poignarderait plus tard dans le dos... L'égaré n'avait guère comprit les paroles de la jeune femme lorsque celle-ci déposa un baiser sur sa joue. Que voulais-t-elle dire ? À de nombreuses reprises pourtant, le musicien avait été mis en garde par ses proches. Sa nature faisait que malgré les avertissements, c'était plus fort que lui. Il comprendrait bientôt mais trop tard, que son erreur allait lui coûter cher.

Le naïf suivit les indications silencieuses de la jeune femme est glissa son regard sur sa poche où il entra la main. Deux yeux ronds accueillirent ce qu'il y découvrit : des bijoux. Qui ? Où ? Comment ? Très rapidement, tout devint clair. Elle avait profité de sa naïveté et de sa sociabilité pour lui nuire volontairement. Son visage se referma totalement et le dégoût ponctué de colère envahi son regard. Traitre. Il n'y avait pas d'autre mot. Cette fois, la leçon serait apprise avec soin.

Tout s'enchaîna très vite pour l'innocent. Les cris, les regards, les accusations de vols et enfin, les autorités. Lui qui par dessus tout ne devait en aucune façon attirer l'attention... Les menottes aux poignets, dans la voiture des forces de l'ordre, le naufragé cherchait dors et déjà la manière dont il se tirerait de ce mauvais pas. Les caméras. en déduisit-il en pénétrant dans les différents réseaux de par sa singularité.

Il espérait ne jamais plus croiser la route de celle qui avait fait remettre son honnêteté en doute. Chacun pouvait subsister comme il l'entendait, aux yeux du musicien, à condition de ne nuire à personne. Sa colère prit une ampleur plus importante encore lorsqu'en moins de temps qu'il en fallut pour l'écrire, celle qu'il ne voulait jamais plus revoir s'introduisit dans la voiture. Pire encore, elle sonna les policiers.

« Cette fois ça suffit ! » s'exclama-t-il sèchement.

Si tôt sa phrase terminée, le véhicule accéléra. Par pur réflexe, l'égaré empoigna la jeune femme par les bras pour la faire basculer à l'arrière, aux pieds de la banquette ceci pour la protéger de l'impacte imminente. Dans le même temps, usant de son don, Nolan parvint à prendre le contrôle sur le contact du véhicule et pu en couper le moteur. Pour le reste, il dû faire appel à la chance, ne connaissant rien aux automobiles de cette époque. La voiture fit un tête à queue avant de percuter de côté un lampadaire qui stoppa net leur course folle.

Les vitres du côté droit se brisèrent et les morceaux envahirent le véhicule blessant par la même ses passagers fortement secoué. Nolan, au dessus de la jeune femme eut le souffle coupé. Une douleur dans la poitrine sous l'effet de l'augmentation du rythme de ses pulsations cardiaque dû à l'adrénaline s'en était chargé. Il resta une poignée de secondes, yeux clos, parfaitement immobile, la main crispée sur la source de sa douleur. Lorsqu'il ouvrit les yeux, le visage proche de celui de la responsable de tout ses mots :

« Bien sûr que je vous en veux. Je suis hors de moi. » prévint-il.

L'égaré se redressa, la mâchoire crispée et s'inquiéta aussitôt pour les deux représentants des autorités à l'avant.

« Avez-vous seulement songé aux conséquences de vos actes sur ma personne ? » poursuivit-il le souffle court. « Avez-vous pensé une seule seconde à ce que pouvait représenter pour moi mon emploi ? Ma réputation ? Mais par dessus tout, mon intégrité ? Pas une seule seconde. »

Rassuré sur l'état des deux hommes, Le naufragé se laissa retomber lourdement sur la banquette. Assis, les yeux fermés pour tenter tant de rester calme que d’apaiser son rythme cardiaque, Nolan fulminait.

« Je vous pensais tellement différente de ces gens que je critiquais ce soir. Pourtant vous êtes tout comme eux, une égoïste. »

La main du pianiste relâcha enfin de tissus de ses vêtements, la douleur lentement passait. Il était bien trop en colère pour prendre des gants avec celle qui compromettait son existence dans ce monde étranger. Jamais il ne tolérait la trahison. Jamais il n'offrait une seconde fois sa confiance. Quiconque avait franchit la limite ne connaissait aucune marche arrière possible.

« Quand bien même vous voudriez vous rattraper. Je ne veux absolument rien de vous si ce n'est votre absence totale et définitive de mon existence. »

Ouvrant les yeux de nouveau, il fixa celle à qui il ne laissait pas le loisir de rétorquer. Sa vie venait de basculer en enfer. Les autorités allaient fouiller ce passé qu'il ne possédait pas, ou plutôt pas encore. Des questions seraient posées... Lui qui n'avait à proprement parlé aucune existence réelle... La jeune femme venait sans le savoir, de balayer ce semblant de vie que le naufragé s'était tissé avec tant de mal...

Nouvelle douleur foudroyante dans la poitrine. La colère croissait. Il lui fallait se reprendre et vite. Très vite.

« Montre-vous aimable et vous y perdrez votre intégrité. C'est enregistré. » Dit-il entre ses dents crispées par ses maux.

Il allait avoir un casier... L'égaré en était certain. Aussi seules trois choses comptaient désormais : la première, parvenir à retrouver définitivement ses pulsations cardiaques, la seconde, chasser la jeune femme de son entourage et la troisième, contacter Weelynn de toute urgence. La jeune femme était son seul repère ici. La seule vers qui il pouvait se tourner pour appréhender ce monde étranger.

Un soupire quitta ses lèvres.

« Lorsque l'on choisit une voix plutôt qu'une autre, il faut l'assumer. Je ne veux pas de vos remords déplacés. »

Nolan appuya sa nuque sur le haut de la banquette et fixa le plafond cabossé du véhicule espérant y trouver de quoi se calmer.

« Partez. » conclu-t-il froidement.

Nouveau soupire fatigué. Il ferma les yeux cherchant à se concentrer pour infiltrer le réseaux des urgences et signaler deux blessés – les policiers – afin qu'une ambulance vienne au plus vite leur prodiguer les soins nécessaire. Pour l'heure, le pardon n'était en rien envisageable, tout comme l'écoute d'ailleurs. Dans quelques jours, il en serait peut-être autrement, mais pour une seule et même soirée, s'en était beaucoup trop pour celui qui n'avait pas pour habitude de se mêler aux autres, préférant la solitude des ordinateurs ou mieux encore, de ses instruments plutôt que la compagnie de ses pairs...


On dit que la foudre ne frappe

jamais deux fois au même endroit...

La poisse elle, ne se gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Angel E. Watts




Arrivé le : 26/07/2012
Messages : 336
Date de naissance : 21/11/1988
Age derrière l'ordi : 28
Diamant Reçus Diamant Reçus : 8
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Pseudo : Black Cat
Âge : 20
Sexe : Féminin
Pouvoirs : ceux des Félins en plus d'une combinaison en nano robots et un bracelet holographique .



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Mar 28 Aoû - 15:34

  • Angel le laissa complètement faire avant d’avoir la tête qui tourne un peu, elle s’assit bien sur la banquette attendant que mister piano se calme enfin

    Ta finie bisounours je peux parler sans que tu crise pour un rien … si tu étais un peu plus attentif à ce que je fais tu serais que t’es juste là pour faire diversion et qu’il se passera rien d’autre …. On ta jamais parler d’indice de trace ou autre , j’en suis pas à mon première coup tu sais et je laisse toujours un p’tit souvenir au gens que je vole , un carte de visite avec un remercîment … je suis déjà chasse pas les machin tout bleu , tu crois vraiment qu’il vont penser qu’un gros machin comme toi peux se glisser ou fouiller dans la soirée pour piquer des bijoux , le gros nounours de patron t’as surveiller tout le temps et il y a des caméras dans tout la salle , tu as était filer mon grand chevelu donc pete un coup et détend toi un peu , comment accuser un mec de vole si il a pas bouger de sa place …. Soit t’es plus con que je pense soit t’es trop …. Comment vous dite déjà …. Je sais plus tant pis .

    Elle se glissa alors devant pour récupère les clés avant de se glisser à califourchon sur lui pour lui prendre les poignets et retirer les menottes avant de le fixer dans les yeux assez intensément

    Je pense toujours aux conséquences quand je mets quelqu’un avec qui je m’entends dans le coup, tu dis que je suis égoïste mais t’es pas mieux mon coco tu me laisse même pas m’expliquer … et garde tes mains sur toi, je ne sais pas ce que t’as faire pour couper se truc à distance mais je n’ai pas confiance la .

    Surtout que sa tenue était des nano robot qui n’aime pas vraiment être trifouillé alors forcément a peine effleurer par le pianiste ils se sont vite ranger dans la ceinture laissent Angel en sous vêtement sous les yeux du pianiste, le pire c’est qu’elle a aucune gêne.

    A bah bravo maintenant t’as l’air d’un pervers …

    Elle finit par donner un coup dans la porte pour la dégager et pouvoir sortir de la avant de regarder les poulets devant toujours vivant alors que l’un deux se réveille, elle lui fit coucou et à peine il regarda les Oreille que Angel les bougea pour qu’il s’évanouisse encore une fois

    Content, il va mettre dans son rapport qu’il a vu une femme chat et c’est catwoman qui va tout prendre à ma place encore ….. Je ne sais même pas c’est qui en plus mais ça m’arrange

    Angel fini quand même pas faire un joli dessin de chat sur le capot comme elle fait sur tous les lieux en même temps ça lui aiguise les griffes.

    On t’a jamais dit de pas déshabiller et mater les filles le premier rendez-vous ?

    Elle se tourna alors vers lui pour le regarder sans aucun problème

    tu veux rester avec eux ou tu veux essayer de m’attraper pour te laver de tout soupçon en récupèrent les bijoux

    Elle avait même récupère ceux qu’elle avait mis dans sa poche avant de faire quelque pas pour ensuite monter la façade d’un immeuble sans problème toujours aussi peu vêtu.


Code by Holliday
Angel Evangeline Watts
の [André Berthiaume]
"Nous portons tous des masques, mais vient un temps où on ne peut plus les retirer sans s’arracher la peau."


Revenir en haut Aller en bas
Nolan Stark Potts


The Show Must Go On

Arrivé le : 29/05/2012
Messages : 86
Date de naissance : 08/03/1984
Age derrière l'ordi : 32
Diamant Reçus Diamant Reçus : 2
Coup de Coeur Coup de Coeur : 0
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Pouvoirs : Technocontrôle - Venom


The Show Must Go On

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   Jeu 30 Aoû - 11:40


Lorsque la jeune femme se mit à califourchon sur Nolan, se dernier la repoussa sans aucun ménagement. Pour qui diable se prenait-elle ? Il la priva par la même occasion de toute intervention. S'en était trop. Elle en avait déjà assez fait.

« C'est faux. Vous n'avez pensé à rien. La simple idée que l'on puisse me prendre pour une personne malhonnête me donne envie de vomir à l'image de votre nombrilisme. »

Le naufragé étrangement ne connu aucune gêne face à la nudité partielle de la sale gamine face à lui – car telle était désormais la manière dont il la percevait. Il ne cilla pas, bien au contraire. Que croyait-elle ? Pouvoir mettre en l'air ce semblant de vie qu'il s'était reconstruit avec grand peine et lui dire « Han toi-même, c'est le premier qui dit qui y est, nananère » ? Elle l'avait bien mal cerné. Si Nolan par bien des aspects manquait cruellement de maturité, son interlocutrice quant à elle, battait des recors. La colère de l'égaré couvrait même toute pudeur puisque désormais celle qui se tenait face à lui ne lui inspirait de dégoût et dédain.

 « Moi ? Égoïste ?! Dehors. Immédiatement. Allez faire votre crise d'adolescence ailleurs. » Cette fois, c'était trop tard, la petite peste était allée beaucoup trop loin.  « Alors maintenant la blonde, vous allez m'écouter attentivement. J'en ai rien à faire de qui vous êtes, de ce que vous faites et d'où vous venez. J'en ai rien à faire de vos excuses. Vous êtes égoïste au plus haut point. Vous en avez parfaitement conscience sans quoi vous ne seriez pas là à me bercer de propos aussi ridicule qu'inutile. »

Lui égoïste alors qu'elle venait de s'en servir pour son propre intérêt à elle uniquement ? C'était l’hôpital qui se moquait de la charité. S'en était trop. Si encore elle avait essayé de se montrer honnête en reconnaissant l'égoïsme dont elle avait fait preuve... Mais rien n'était venu sinon son toupet qui courrouçait au plus haut point l'égaré. L'homme avait des principes, il avait bon cœur, mais lorsque les limites étaient franchies.

« Ne me tutoyez pas. Seuls les amis se permettent des familiarités entre eux et vous ne serez jamais l'une de mes amies. » Pour qui se prenait-elle ? Depuis le départ, il avait gentiment fait comprendre, en n'adoptant volontairement pas le tutoiement, qu'il tenait à ce qu'une distance soit maintenue entre eux. La gamine – il n'y avait pas d'autre mot – n'en avait rien à faire.

Le musicien dont la douleur revenait à chaque battement, ne bougea en aucune façon lorsque la petite peste sorti de la voiture. Mieux encore, il referma lui-même la portière.

« Oh mais soyez assurée que tout sera avec exactitude et photos à l'appui dans le dossier et qu'elle ne sera en rien inquiété. J'y veillerai et je mettrai un point d'honneur à rendre à César ce qui est à César. »

Il l'observa esquinter la peinture pour rien. Méprisable. Il n'y avait aucun autre mot. A l'image de la pie voleuse, elle n'avait vu que ce qui brillait pour en déposséder leur propriétaires. Nolan ne se souciait non pas du cofort de ces derniers, mais de tout le “travail” qu'il avait fallut abattre pour l'intégrer. Vous ses efforts et ceux de son amie presque réduits à néant par l'égoïsme, l'immaturité et la bêtise de la jeune femme, c'était plus qu'il ne pouvait l'accepter.

« Pour “mater”, comme vous dites, il faut qu'il y ai quelque chose d'attrayant à voir et je ne vois rien qui vaille le coup. » souligna-t-il. « N'ai-je donc pas été assez clair ? J'ai passer l'âge de jouer au chat. Je ne cours après personne. Dégagez ! » gronda-t-il ne supportant plus sa vue. « Qu'est-ce qu'il y a que vous ne comprenez pas dans le simple fait de partir ? Hors de ma vue. » prévint-il.

Fou de colère il pénétra dans les systèmes des nanos robots dont il avait perçu la présence dès le départ – aucune technologie ne pouvait être dissimulée au naufragé qui nourrissait un lien si particulier avec la technologie. Il les contraint à se déployer pour ensuite se resserrer autour de la jeune femme. En une poussée suffisante, il la repoussa avec force contre un mur en guise d'ultime avertissement. Relâchant son emprise, il prévint une dernière fois :

« Je ne veux plus jamais vous voir. » Pas avant très longtemps du moins.

Nolan n'avait jamais été un homme violent mais elle avait dépassé les limites depuis bien trop longtemps. Il était temps qu'elle comprenne et qu'elle parte très rapidement. Le bac à sable, ce n'était pas pour lui. Bras croisés contre le torse, yeux clos, cette fois discuter n'était plus possible. La demoiselle avait voulu jouer avec le feu, elle s'en était donc brûlé et c'était mérité cette fois. Déjà, il ignorait sa présence, doué pour faire abstraction et son esprit se focalisait sur tout autre chose : retrouver un rythme cardiaque correct, un souffle convenable et par la même, utilisant les réseaux, il s'organisa une défense à toute épreuve et n'aurait désormais aucun scrupule à pointer la coupable du doigt. Elle se serait abstenu de le tremper dans ses affaires, jamais il n'aurait agit de la sorte, mais elle avait voulu se servir de lui comme d'un pion. Grossière erreur. Nolan pouvait se montrer particulièrement sournois, habitué à ce que l'on cherche, d'une façon ou d'une autre, à se servir de lui. Ici bien sûr, les raisons différaient, nul ne connaissait son ascendance contrairement à chez lui où on espérait toujours obtenir quelque chose de cette filiation, mais le principe était le même.



On dit que la foudre ne frappe

jamais deux fois au même endroit...

La poisse elle, ne se gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre (PV Nolan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre (PV Nolan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nolan
» Person Of Interest de JJ Abrams /Jonathan Nolan starring Michael Emerson et Jim Caviezel
» La Dark knight Trilogy de Christopher Nolan
» The Keys to the Street avec Gemma Atterton écrit par Christopher Nolan (? )
» Memento de Christopher Nolan blue Ray 10 ème anniversaire
Compteur de Mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative New York Adventures ::  :: 
•••
•••
Premiers Pas
 :: Exemples de RPs
-